Verstappen : Honda n'a jamais vraiment quitté la F1

Sur fond de "renforcement" des liens et de réapparition des logos Honda sur les Red Bull, Max Verstappen estime que le constructeur japonais n'est "jamais vraiment parti".

Verstappen : Honda n'a jamais vraiment quitté la F1

Pour la première fois depuis 2021, Red Bull aura sur sa carrosserie, à partir du Grand Prix du Japon, des logos "Honda". Un geste symbolique dans le cadre de ce qui a été qualifié de "renforcement" des liens avec le motoriste qui a pourtant officiellement quitté le championnat en fin d'année passée (ce qui avait justifié la mise en place d'un gel des moteurs) mais qui, dans les faits, a quasiment maintenu au même niveau son engagement auprès de la firme autrichienne dont elle construit et exploite les moteurs badgés Red Bull Powertrains (RBPT).

Depuis l'échec des négociations entre Red Bull et Porsche concernant une alliance au-delà de la saison 2025 pour profiter de la nouvelle réglementation moteur, il se dit que Honda ne serait pas insensible à l'idée de retrouver un engagement plein et entier en tant que partenaire officiel de l'écurie de Milton Keynes et de sa structure sœur AlphaTauri.

Quand Motorsport.com a évoqué auprès de lui la question de ce renforcement des liens avant Suzuka, Max Verstappen a lancé en conférence de presse : "C'est génial de voir le nom complet de retour sur la voiture. Je veux dire, [HRC, pour "Honda Racing Corporation"] était déjà sur la voiture, donc Honda n'est jamais vraiment parti. C'est encore plus spécial qu'ils soient de retour sur la voiture juste avant leur Grand Prix national."

"Nous travaillons très bien ensemble. C'est vraiment agréable en termes de relation de travail. Par rapport à l'année dernière, peu de choses ont changé de toute façon. Je suis très heureux que le nom soit de retour, [qu'il soit] plus visible. Pour l'avenir, il est trop tôt pour en parler. Mais je pense que, de manière générale, le nom Honda est excellent pour la F1. Ce serait très bien de les voir revenir à nouveau."

Yuki Tsunoda, AlphaTauri AT03

Yuki Tsunoda, AlphaTauri AT03

Même s'il semble désormais très probable qu'il ne sera pas pilote AlphaTauri en 2023, Pierre Gasly a appuyé les propos du Néerlandais : "Quand nous parlons du moteur, nous l'appelons toujours 'l'unité de puissance Honda'. Même pour nous, on a l'impression que les choses n'ont jamais vraiment changé, à part un peu de paperasse. Je suis juste heureux qu'ils reviennent et qu'ils s'engagent à nouveau, comme s'ils étaient présents à 100%."

Honda avait annoncé son départ de la F1 en fin d'année 2020, avant la victorieuse campagne 2021, et l'un de ses dirigeants avait été jusqu'à dire après le sacre de Verstappen que la marque était partie "trop tôt" de la discipline. Pour Gasly, cela avait clairement été surprenant : "J'ai été très surpris quand ils sont partis après avoir remporté le Championnat du monde. [...] Ils avaient leurs raisons."

"Tout de suite, ils ont dit : 'OK, nous voulons toujours garder un pied [en F1] et financer l'accord avec Red Bull pour continuer à nous engager dans la discipline'. Je pense que dans l'ensemble, on aimerait voir Honda comme un vrai constructeur dans le paddock. Ils ont toutes les installations, toutes les ressources, pour fonctionner comme une équipe de pointe en F1 et j'espère qu'à l'avenir, c'est quelque chose que nous pourrons voir."

Lire aussi :

Avec Matt Kew

partages
commentaires

Related video

Plafond budgétaire : Alonso et Vettel font confiance à la FIA
Article précédent

Plafond budgétaire : Alonso et Vettel font confiance à la FIA

Article suivant

Ocon : Deux problèmes différents ont touché Alpine à Singapour

Ocon : Deux problèmes différents ont touché Alpine à Singapour