Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Verstappen ne veut pas influencer le choix de son équipier 2020

partages
commentaires
Verstappen ne veut pas influencer le choix de son équipier 2020
Co-auteur: Guillaume Navarro
28 sept. 2019 à 06:57

Max Verstappen dit ne pas souhaiter être un facteur décisif dans le choix réalisé par Red Bull au sujet de l'identité de celui qui fera équipe avec lui en 2020 dans l'équipe.

Verstappen est actuellement associé à Alexander Albon qui a été promu depuis l'équipe Toro Rosso à la mi-saison, après la rétrogradation de Pierre Gasly, dont les performances et l'adaptabilité ont déçu les dirigeants de Red Bull.

La firme doit désormais décider de son line-up 2020 et de la meilleur option pour le second volant, alors qu'il est important de pouvoir constituer un stock de points au championnat du monde des constructeurs. Après qu'Helmut Marko ait vocalement confirmé que Daniil Kvyat est renouvelé chez Toro Rosso pour l'an prochain, le choix de Red Bull, s'il se porte sur un pilote faisant partie de la filière interne, se limite ainsi Albon ou Gasly.

Interrogé sur ce qu'il souhaiterait le plus, Verstappen balaie le sujet d'un revers de la main : "C'est à eux de voir. Je ne suis pas le facteur décisif et ne souhaite pas non plus l'être. Je ne suis pas préoccupé par qui sera à mes côtés et ce sont les patrons : c'est à eux de décider !"

Gasly a inscrit des points lors de deux des trois derniers GP pour son retour chez Toro Rosso et aurait sans doute aussi achevé le GP d'Italie dans le top 10 s'il n'y avait pas été impliqué dans un incident hors de son contrôle. Amené à donner son opinion sur les deux équipiers auxquels il a été aligné cette année, Verstappen poursuit : "[Alex] est bon et j'apprécié le fait de travailler avec lui : il est très détendu. Mais ça ne fait pas de différence par rapport à Pierre : j'aime vraiment travailler avec Pierre. Lui aussi est un gars très sympa. Je suis vraiment heureux pour Pierre chez Toro Rosso : il a réalisé de bonnes performances à Singapour et il est certain que ça doit le mettre plus à l'aise. Mais pour en revenir à Alex, pour le moment, nous pilotons l'auto d'une manière assez similaire. Chacun a son propre style de pilotage, mais je pense que nous recherchons tous les deux les mêmes choses."

Lire aussi :

Pas de pression sur les épaules d'Albon

Même s'il dit ne pas souhaiter s'impliquer directement dans le choix de son équipier, c'est avec ce genre de petites phrases que Verstappen peut fortement influencer la perception de Red Bull de ce qui pourrait représenter une situation profitable à l'équipe dans le cadre, par exemple, d'une direction de développement de la voiture de l'an prochain. "C'est aussi important pour l'équipe", admet le Hollandais.

Dans l'état actuel des choses, Albon semble tout de même mieux placé que Gasly pour occuper le baquet de la seconde Red Bull en 2020. Le thaïlandais a reçu "beaucoup de soutien", selon ses propres mots, de la part du directeur d'équipe Christian Horner, et de son conseiller Helmut Marko. "Ils m'ont permis de prendre pied et apprendre au sein de l'équipe. Ils sont très ouverts au fait que je pose des questions", décrit le principal intéressé. "Je sais que beaucoup de gens pensent qu'il y a beaucoup de pression mais ce n'est pas vraiment le cas pour le moment. J'apprends juste et je vois ce qui se passe. Je ne suis pas réellement concentré sur l'année prochaine et tout ce genre de discussions. Je suis simplement concentré sur ce qui se passe maintenant, le présent, et essaie de maximiser chaque course. Je sais que les résultats importeront à la fin."

Marko indique que Red Bull prendra une décision après le Grand Prix du Mexique, soit dans trois courses. "Il n'y a pas encore d'objectifs pour moi", constate Albon par rapport à ce qui lui a été communiqué. "Il s'agit simplement de faire les courses. Il y en a encore quelques-unes. Ils ne m'ont pas 'poussé' au sens strict du terme."

Lire aussi :

 

 

Article suivant
Pour Kvyat, la décision sur son casque est "une blague"

Article précédent

Pour Kvyat, la décision sur son casque est "une blague"

Article suivant

Leclerc : "Le meilleur rythme en EL2 depuis le début de la saison"

Leclerc : "Le meilleur rythme en EL2 depuis le début de la saison"
Charger les commentaires