Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
74 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
87 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
109 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
130 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
158 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
186 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
193 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
207 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
214 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
242 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
249 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
277 jours

Verstappen accuse Leclerc de "pilotage irresponsable"

partages
commentaires
Par :
13 oct. 2019 à 07:37

Max Verstappen a eu des mots cinglants envers Charles Leclerc à l'issue du Grand Prix du Japon, lors duquel les deux hommes se sont accrochés peu après le départ.

Accroché par Charles Leclerc dans le premier enchaînement de virages après le départ du Grand Prix du Japon, Max Verstappen peine à dissimuler sa colère et son incompréhension. Le Néerlandais estime que le pilotage du Monégasque était "irresponsable", et s'interroge principalement sur l'absence de sanction immédiate envers le pilote Ferrari. Après avoir dans un premier temps annoncé qu'il n'y aurait pas d'enquête, celle-ci a été ouverte par les commissaires quelques tours plus tard, mais aucune décision n'a été prise pendant la course. Les deux hommes vont s'expliquer devant les officiels, qui pourraient ensuite prendre des sanctions. 

Lire aussi :

"Au virage 2, Charles m'est juste rentré dedans sur le côté", déplore Verstappen au micro de Sky Sports. "Pour ma part, je ne sais pas ce que j'aurais pu faire différemment. Nous savons tous que l'on perd de l'appui derrière une voiture, donc ce n'est pas une excuse, il a assez d'expérience pour le savoir."

"Pour moi, ce qui est bizarre c'est qu'ils n'ont d'abord pas ouvert d'enquête. Toute la voiture était détruite, il y avait des trous sur le côté. Ils ont désormais ouvert une enquête, mais c'est après la course ; que faut-il faire de plus pour avoir une pénalité ? J'aime la course acharnée, mais ce n'était pas le cas, c'était juste un pilotage irresponsable. Il a pris un mauvais départ et il essayait de récupérer du terrain, mais il y a tellement à faire dans une course aussi longue. C'est dommage que ce soit arrivé."

Reparti en queue de peloton, Verstappen a tenté de remonter mais les dégâts sur sa RB15 étaient trop importants pour que le jeu en vaille la chandelle. Il est finalement rentré au stand pour abandonner. Charles Leclerc, sixième à l'arrivée mais sous le coup d'une éventuelle pénalité, se montre pour le moment très réservé au sujet de l'incident. 

"Très honnêtement je n’ai pas encore vu la situation de l’extérieur", assure-t-il au micro de Canal+. "J’étais à l’intérieur du virage, j’avais Seb [Vettel] et Lewis [Hamilton] je crois devant moi, ou Valtteri [Bottas] je ne sais pas. J’ai sous-viré et on a tapé. Je ne sais pas, il faut que je regarde l’incident."

"Il nous manquait de la vitesse par rapport à Mercedes, c’est clair. Après personnellement je me suis amusé en repartant de derrière, mais ce n’est certainement pas le résultat que l’on cherchait aujourd’hui. L’incident a un peu ruiné notre course. On a tout donné et j’espère que l’année prochaine ce sera plus similaire à notre deuxième partie de saison."

Max Verstappen, Red Bull Racing RB15 en tête-à-queue après un contact avec Charles Leclerc, Ferrari SF90

Article suivant
Pourquoi le départ volé de Vettel n'a pas été sanctionné

Article précédent

Pourquoi le départ volé de Vettel n'a pas été sanctionné

Article suivant

Un drapeau à damier brandi trop tôt sauve le top 10 de Pérez

Un drapeau à damier brandi trop tôt sauve le top 10 de Pérez
Charger les commentaires