Verstappen en manque de kilomètres : "Pas la fin du monde"

Au garage durant la majeure partie des Essais Libres 2 du Grand Prix de Singapour, Max Verstappen n'est pas inquiété par le fait d'avoir fait l'impasse sur des relais prolongés en préparation de la course.

Verstappen en manque de kilomètres : "Pas la fin du monde"

Max Verstappen n'a pas connu la meilleure des soirées à Singapour. Pour la deuxième séance d'essais libres, qui s'est disputée de nuit, le leader du championnat a passé la plupart de l'heure de roulage autorisée dans son garage. Au final, il n'a complété que huit tours et s'est classé en quatrième position, derrière les pilotes Ferrari et la Mercedes de George Russell.

L'absence de relais longs en EL2 pourrait avoir de lourdes conséquences sur la suite du week-end du pilote Red Bull : puisque la troisième séance d'essais libres se tiendra en fin de journée à Singapour, dans des conditions différentes de celles des qualifications et de la course, Verstappen n'aura plus l'occasion de se familiariser avec le comportement de sa monoplace sur de longues distances à la nuit tombée.

Pourtant, cela ne le préoccupe pas. "Ça n'a pas d'importance de toute façon, le plus important c'est être rapide sur un tour", explique le Néerlandais. "Nous allons analyser beaucoup de choses, nous avons fait un relais un peu long en EL1 donc je ne pense pas que ce soit vraiment la fin du monde."

La longue immobilisation de Verstappen en EL2 ne semble pas être pas due à des pannes ou à des problèmes techniques, mais à de simples changements de réglages qui se sont éternisés.

"Je pense que nous avons bien démarré en EL1, la voiture marchait bien", ajoute le pilote. "Nous avons voulu essayer des choses en EL2 mais, tout d'abord, cela a pris un peu plus de temps [que prévu] pour faire le changement, et puis quand nous avons essayé quelque chose d'autre, il a encore fallu du temps, donc nous n'avons pas vraiment pu rouler beaucoup. Mais je pense que ce n'est pas vraiment représentatif de ce que nous avons montré en EL2, et de loin. Il y a encore une grosse de marge de progression."

En dépit de ce petit roulage, Verstappen reste optimiste quant à ses chances de victoire ce dimanche. Toutefois, si le pilote Red Bull franchissait la ligne à une autre position que la première, cela ne serait pas vu comme un échec cuisant : "Si ce n'est pas le cas, c'est comme ça."

Lire aussi :
partages
commentaires
Un meilleur temps puis le retour des maux de tête pour Hamilton
Article précédent

Un meilleur temps puis le retour des maux de tête pour Hamilton

Article suivant

Guide pratique : Comment assister à la 80e édition du Grand Prix de Monaco

Guide pratique : Comment assister à la 80e édition du Grand Prix de Monaco