Verstappen : Mercedes montre "sa vraie nature" avec la réclamation

Max Verstappen a déclaré que l'écurie Mercedes avait "montré sa vraie nature" en intentant un recours en révision contre l'absence d'enquête sur la passe d'armes musclée d'Interlagos avec Lewis Hamilton.

Impliqué dans l'incident qui est sur toutes les lèvres depuis plusieurs jours dans le monde de la Formule 1, en tant qu'acteur principal, Max Verstappen a semblé aborder l'épreuve avec la volonté de ne pas verser dans la surenchère verbale de ces derniers temps, dans un contexte qui se tend déjà de plus en plus à mesure que la fin de saison approche.

Présent lors de la conférence de presse du Grand Prix du Qatar ce jeudi, où il répondait aux questions posées en langue anglaise, il a semblé réagir de manière compréhensive quand la question de ce qu'il pensait du recours en révision déposé par Mercedes au sujet de sa passe d'armes avec Lewis Hamilton au 48e tour du GP de São Paulo lui a été posée, affirmant n'être "pas surpris". Puis il a ajouté : "Je pense que c'est tout à fait normal quand c'est entre deux équipes au lieu d'une seule équipe avec deux pilotes, n'est-ce pas ? Donc oui, je dois juste me concentrer sur ce qui se passe sur la piste, bien sûr. Le reste sera géré [par Red Bull Racing]."

Toutefois, quelques minutes après, au moment de rencontrer les médias néerlandophones, le ton a légèrement changé pour le leader du championnat. Cette fois, il s'est montré plus incisif. Quand la question de savoir si Mercedes allait trop loin dans l'"agressivité" affichée récemment, Verstappen a estimé que l'exercice de ce recours permis par le Code Sportif International montrait le vrai visage de la structure dirigée par Toto Wolff.

"Bien sûr, on peut donc voir leur vraie nature ressortir. En fin de compte, c'est comme vous l'avez dit. Ce n'est pas mon équipe, bien sûr, donc je n'ai pas à m'occuper de ça, mais c'est là que vous montrez votre vrai visage et qui vous êtes vraiment. Je pense donc qu'il est important pour nous de nous concentrer sur nous-mêmes et de rester concentrés, comme nous l'avons toujours fait. C'est donc ce que nous ferons pour les prochaines courses également."

Cette accusation particulière n'est pas une première de la part Verstappen cette année, puisqu'il avait déjà utilisé une rhétorique similaire à la suite de l'accrochage de Silverstone, en juillet dernier, en qualifiant d'"irrespectueuses" les célébrations d'après-course : "Si vous voulez dire par irrespectueux, quand un gars est à l'hôpital et que l'autre agite le drapeau comme si de rien n'était alors [qu'il a] poussé l'autre dans le mur à 51 g..."

"Et pas seulement ça, juste toute la réaction de l'équipe en plus, je pense. Ce n'est pas comme ça qu'on célèbre la victoire, surtout une victoire obtenue comme cela. Alors oui, c'est ce que j'ai trouvé vraiment irrespectueux et d'une certaine manière, ça montre qui ils sont vraiment, vous savez. Ça vient après une situation de pression. Mais je ne voudrais pas être perçu comme ça."

Lire aussi :

Avec Erwin Jaeggi

partages
commentaires
Le Qatar convaincu qu'il y aura "beaucoup de dépassements" à Losail
Article précédent

Le Qatar convaincu qu'il y aura "beaucoup de dépassements" à Losail

Article suivant

Révision de l'incident Verstappen-Hamilton : décision vendredi

Révision de l'incident Verstappen-Hamilton : décision vendredi
Charger les commentaires