Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
17 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
31 oct.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
04 déc.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
78 jours

Verstappen : "Ça ne peut pas être pire qu'à Monza !"

partages
commentaires
Verstappen : "Ça ne peut pas être pire qu'à Monza !"
Par :

Après être revenu sur ses déboires du Grand Prix d'Italie, Max Verstappen a terminé sur une note optimiste quant à ses attentes au Mugello.

Lors du Grand Prix d'Italie il y a quelques jours, Max Verstappen a probablement vécu son week-end le plus frustrant depuis le début de la saison. Au terme de trois jours durant lesquels le Néerlandais n'a jamais trouvé le niveau de performance espéré au volant de sa Red Bull, il a même été contraint à l'abandon suite à une défaillance mécanique. Bilan : un zéro pointé et la perte de la deuxième place au championnat.

Lire aussi :

En arrivant au Mugello, que la F1 découvre pour la première fois dans un cadre de compétition officielle, Verstappen espère mettre derrière lui sa précédente mésaventure italienne, qu'il résumé en une succession de points négatifs.

"Qu'est-ce qui ne s'est pas mal passé [à Monza] ?", lâche-t-il. "Tout d'abord, nous n'étions tout simplement pas assez rapides. Nous savions que les qualifications allaient être difficiles, et j'ai terminé cinquième. Ensuite nous avons pris un mauvais départ en raison d'une surchauffe, puis dans le premier tour, c'était animé et je n'ai pas voulu prendre de risques. Je n'ai jamais attaqué. J'étais septième ou huitième, je ne sais pas. Après j'étais coincé dans le train du DRS. Je ne pouvais rien faire de plus, j'essayais de suivre. J'avais aussi Valtteri [Bottas] devant moi, dans la voiture la plus rapide. C'était vraiment difficile de rester proche. Puis il y a eu la voiture de sécurité, qui ne nous a pas permis de passer au stand. Une voiture devant a pu changer de pneus sous drapeau rouge, donc tout allait mal jusque-là. Lors du deuxième départ, mon moteur a surchauffé et j'ai dû abandonner."

Au terme de cette litanie peu enjouée vient la question des attentes de ce nouveau week-end en Toscane. "Je pense vraiment que ça ne peut pas être pire qu'à Monza !", préfère plaisanter Verstappen. "Je crois que nous devrions retrouver une position correcte derrière les Mercedes. C'est évidemment un nouveau circuit, donc nous devons d'abord voir comment régler la voiture. Nous aurons évidemment des changements à faire. Mais dans l'ensemble, je suis plutôt confiant pour que nous puissions vivre un week-end positif."

Cette première journée sur le Mugello n'était pas une découverte totale pour Verstappen, qui a eu l'occasion de venir y rouler à bord d'une GT récemment, dans le but de prendre quelques repères.

"Je suis venu ici il y a quelques semaines, car je n'étais jamais venu avant", révèle-t-il. "Je pense que c'est le meilleur moyen d'apprendre un circuit. On peut piloter dans le simulateur, mais je ne l'ai pas fait. Naturellement, la voiture est un peu plus lente mais ça reste plaisant. C'est important, ça vous donne une longueur d'avance. Je sais que d'autres pilotes ont couru ici. Ce sera très rapide par rapport à Suzuka. Chaque circuit est différent, et ce tracé l'est aussi."

Vettel : Rejoindre Aston Martin n'est "pas une décision facile"

Article précédent

Vettel : Rejoindre Aston Martin n'est "pas une décision facile"

Article suivant

Haas a une dizaine de pilotes sur sa short-list

Haas a une dizaine de pilotes sur sa short-list
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Toscane
Catégorie Jeudi
Lieu Mugello
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine