Verstappen "pas vraiment d'humeur à penser à la course"

Empêché de boucler sa dernière tentative lors des qualifications du Grand Prix de Singapour, Max Verstappen n'éprouvait rien d'autre qu'une immense frustration samedi soir.

Verstappen "pas vraiment d'humeur à penser à la course"

Dans des conditions qu'il affectionne particulièrement, Max Verstappen semblait avoir toutes les cartes en main pour décrocher la pole position à Singapour. Las, le Champion du monde en titre, qui peut s'assurer un second sacre dès ce week-end, a été victime d'une erreur de Red Bull, qui y est pourtant peu habitué. Lancé dans un tour rapide qui était prometteur, le Néerlandais a dû lever le pied pour obtenir une dernière chance de signer la pole sur une piste ne cessant de s'améliorer en Q3, mais alors qu'il était en avance, il a été appelé au stand. S'il était resté en piste, sa monoplace n'aurait plus eu suffisamment d'essence pour satisfaire aux vérifications techniques, raison pour laquelle le muret des stands s'est résolu à interrompre la chasse. 

"J'avais déjà le sentiment d'être en lice [pour la pole] lors du tour précédent, mais ils m'ont dit d'abandonner, alors j'ai dit OK", raconte Max Verstappen au micro de Sky Sports. "Mais dans le dernier tour ils m'ont dit de rentrer au stand, et j'ai pris conscience de ce qui allait se passer. On est tombé en panne de carburant. C'est incroyablement frustrant et ça ne devrait pas arriver. Même lorsque l'on a moins de carburant et que l'on ne prévoit pas de faire ces six tours, au moins on suit ce qui se passe tout au long de la séance pour savoir que ça ne va pas passer. On aurait dû s'en rendre compte plus tôt."

"Je ne suis pas du tout content pour le moment. Je sais, bien sûr, que c'est toujours un effort collectif et que je peux faire des erreurs, l'équipe peut faire des erreurs, mais ce n'est jamais acceptable. Évidemment, on en tire les leçons, mais c'est déjà une mauvaise chose. Ça ne devrait pas arriver."

Piégé par cette situation inattendue, Max Verstappen partira huitième sur la grille de départ dimanche. Lui qui reste sur cinq succès consécutifs, et sur des remontées impressionnantes, devra toutefois composer cette fois-ci avec un tracé réputé pour ne pas favoriser du tout les dépassements.

"Oui, c'est un peu comme à Monaco, c'est super dur de doubler et on peut peut-être faire des petites choses avec la stratégie", confirme l'intéressé. "Mais pour le moment, je ne suis pas vraiment d'humeur à penser à la course de demain. Une fois que je serai remonté dans la voiture, je donnerai toujours le meilleur de moi-même mais pour le moment, je suis juste super frustré par ce qui vient de se passer. Je rentre à l'hôtel et je vais penser à autre chose."

Lire aussi :
partages
commentaires
Hamilton à 0"054 de la pole : "Je n'ai pas eu l'adhérence"
Article précédent

Hamilton à 0"054 de la pole : "Je n'ai pas eu l'adhérence"

Article suivant

Ocon éliminé en Q1 : "La voiture tirait à droite sur les freinages"

Ocon éliminé en Q1 : "La voiture tirait à droite sur les freinages"