À froid, Verstappen ne digère toujours pas sa pénalité

partages
commentaires
À froid, Verstappen ne digère toujours pas sa pénalité
Par : Basile Davoine
4 sept. 2018 à 08:00

Max Verstappen maintient son incompréhension quant à la sanction dont il a fait l'objet à Monza, suite à sa manœuvre face à Valtteri Bottas.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, en lutte avec Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, en lutte avec Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, en lutte avec Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

Max Verstappen n'en démord pas : à froid, le pilote Red Bull Racing continue de penser que la pénalité reçue à Monza, qui lui a coûté sa place sur le podium, n'était pas justifiée. C'est sa lutte âpre face à Valtteri Bottas qui lui a valu cette sanction, alors que les deux hommes se sont touchés au freinage de la première chicane dimanche.

Jugé coupable de s'être trop décalé sur sa gauche, provoquant le contact roue contre roue et le passage hors piste de Bottas, Verstappen a écopé de cinq secondes de pénalité qui l'ont finalement fait chuter de la troisième à la cinquième place du Grand Prix d'Italie. Après avoir pris le temps de revoir les images, il campe sur ses positions.

"Je l'ai à nouveau regardé, et je ne suis toujours pas d'accord", a assuré Verstappen lundi soir au micro de la chaîne Ziggo Sport. "Peut-être que j'aurais pu lui laisser quelques millimètres de plus, mais il était sur la ligne blanche [lorsque c'est arrivé]. Mais bon, on peut en discuter pendant longtemps, la décision a déjà été prise."

"Je me défends, et on essaie de le faire de la manière la plus serrée possible, car on veut aussi pouvoir prendre le virage du mieux possible. Puis il y a le point de rencontre", a-t-il décrit quant à la manœuvre. Aurait-il pu agir différemment ? "Rétrospectivement, toujours, mais quand on arrive à 330 ou 340 km/h, c'est une histoire un peu différente en ce qui concerne la prise de décision."

Lire aussi :

Pour le Néerlandais, l'inconstance dans le traitement des sanctions sur l'ensemble de la saison reste le problème majeur : "Un commissaire donne une pénalité, l'autre pas. Je ne pense pas que ça vienne du règlement. Mais je ne dors pas moins à cause de ça, j'ai plutôt bien dormi."

Une autre histoire à Singapour ?

Déjà passé à autre chose, Max Verstappen se tourne désormais vers Singapour, où la RB14 pourrait avoir une chance de briller compte tenu des caractéristiques du circuit. D'autant que le niveau de performance à Monza, avec l'utilisation de la Spec C du moteur Renault, s'est avéré plus prometteur que prévu.

"Toute la course s'est bien passée", souligne Verstappen. "Nous étions aussi dans une position à laquelle nous ne nous attendions pas. Car nous sommes toujours trop lents par rapport à Mercedes et Ferrari. Mais oui, c'était une très bonne course. La voiture était très bonne." 

"La voiture sera bonne [à Singapour], sans aucun doute, mais le moteur n'est pas suffisamment performant, alors j'espère que nous pourrons compenser ça et que nous aurons une chance de bien figurer en qualifications."

Prochain article Formule 1
"Les nouveaux revêtements n’absorbent pas l'eau", explique Stéphane Clair

Previous article

"Les nouveaux revêtements n’absorbent pas l'eau", explique Stéphane Clair

Next article

Räikkönen : l'admiration de Brawn, l'hommage de Hamilton

Räikkönen : l'admiration de Brawn, l'hommage de Hamilton
Charger les commentaires