Verstappen : Autant arrêter la F1 si les longs combats sont un souci

Pour Max Verstappen, les pilotes doivent quitter la F1 s'ils ne sont pas préparés à des batailles longues et intenses pour le titre.

Verstappen : Autant arrêter la F1 si les longs combats sont un souci

La saison 2022 de Max Verstappen aura été bien moins intense que la campagne précédente, le Néerlandais remportant de façon dominatrice son second titre mondial à quatre courses de la fin d'année. L'an passé, au contraire, il avait fallu attendre le dernier tour du dernier Grand Prix pour que le sacre soit décidé, dans la controverse, face à Lewis Hamilton, là encore dans un calendrier qui comptait 22 épreuves.

Après l'acquisition du titre 2021, Verstappen avait déclaré pour The Guardian : "Vous ne pouvez pas avoir ce genre de dramaturgie chaque année, c'est sûr. Ce n'est pas bon pour moi, ce n'est pas sain pour qui que ce soit dans l'équipe, dans les deux équipes."

Mais alors que la perspective d'un calendrier de 24 GP se profile l'année prochaine, le désormais double Champion sait que le risque est grand de voir des situations tendues s'étirer en longueur. Toutefois, quant à la question de ce qui peut l'attendre à l'avenir sur le plan des contraintes et du stress imposés, il affirme ne pas être inquiet, ni avoir besoin de se préparer spécifiquement.

"Si vous n'êtes pas préparé, alors il vaut mieux arrêter, n'est-ce pas ? Je pense que nous sommes tous des compétiteurs et que nous aimons la course. Bien sûr, c'est juste que c'est bien d'avoir une saison comme celle de l'année dernière, mais c'est tout aussi bien d'avoir une saison comme celle de cette année. Ce serait très difficile de vivre [une saison comme 2021] chaque année, comme ça a été mon cas l'an dernier. Mais cela n'arrive pas non plus vraiment en Formule 1, donc ça devrait aller."

Le plus proche rival de Verstappen, Charles Leclerc, a concédé qu'il n'y avait pas d'autre choix que d'être préparé pour des saisons plus longues et plus intenses. "Je pense que nous sommes tous prêts pour des saisons plus longues. J'espère que ce sera serré. C'est toujours agréable de se battre jusqu'à la fin. Mais oui, je suis prêt pour plus de courses et pour une lutte plus longue, je l'espère."

Si Red Bull a dominé cette année une fois qu'elle a maîtrisé le handicap du poids de sa RB18, Verstappen ne pense pas qu'il soit acquis que son avantage sur l'adversaire se maintiendra en 2023. "Je pense que ce sera plus serré. Les gens comprennent de mieux en mieux les voitures et, avec le temps, toutes les équipes vont se rapprocher."

"Nous savons que pendant l'hiver, nous allons devoir continuer à pousser et à essayer de trouver de la performance, et pas seulement : comprendre peut-être encore mieux les pneus, parce que les pneus vont changer un peu pour l'année prochaine. Donc oui, nous allons voir comment nous allons gérer tout cela."

Lire aussi :

Avec Jonathan Noble

partages
commentaires

Pas de mauvaises relations entre FIA et FOM, assure Ben Sulayem

Mattia Binotto quitte officiellement Ferrari