Verstappen : Le plus dur était de rester éveillé !

Dans un Grand Prix de Turquie aux allures de procession, Max Verstappen s'est ennuyé. Sa deuxième place lui permet toutefois de reprendre les commandes du championnat.

Verstappen : Le plus dur était de rester éveillé !

Dire que la course de Max Verstappen au Grand de Turquie a été calme serait un euphémisme. Si l'on exclut les retardataires, le Néerlandais n'a réalisé aucun dépassement en course et a passé l'intégralité de celle-ci à naviguer à quelques secondes de la Mercedes de Valtteri Bottas, en tête. Deuxième sur la grille de départ, Verstappen a franchi la ligne d'arrivée à cette même position et n'avait que peu de choses à dire en interview.

Interrogé sur ce qui lui a causé le plus de difficultés en course, Verstappen a répondu sarcastiquement : "Rester éveillé !" avant d'ajouter : "Il fallait simplement préserver les pneus et ne jamais attaquer. Nous devions boucler un certain nombre de tours puis rentrer au stand pour passer un autre set."

À moins de cinq secondes de Bottas en début d'épreuve, Verstappen a fini par perdre pied définitivement en fin de parcours, laissant le Finlandais creuser un écart de 14 secondes et voler vers son dixième succès en Formule 1. Compte tenu de la forte dégradation des pneus intermédiaires, le pilote Red Bull n'a jamais été en position d'attaquer qui que ce soit et n'a fait que prolonger la vie de la gomme verte jusqu'à son unique arrêt, au 36e tour.

"La piste était très glissante", a déploré le Néerlandais. "Il semblait que Valtteri pouvait avoir un meilleur rythme et gérer ses pneus, peut-être un peu mieux de ce côté aussi. Bien sûr, je suis très heureux de finir deuxième parce qu'il est très facile de faire une erreur et de dégringoler au classement dans ce genre de condition."

Au classement général, la deuxième place de Verstappen lui permet de reprendre les commandes du championnat pour la troisième fois de l'année. Le pilote Red Bull compte désormais six points d'avance sur Lewis Hamilton alors qu'il ne reste plus que six courses à disputer, la prochaine date étant programmée au 24 novembre, aux États-Unis. Compte tenu des performances de la RB16B et de la W12, très similaires, Verstappen n'a pas souhaité s'avancer dans les pronostics.

"[Les performances] ont toujours été très proches cette saison et je suis sûr que ce sera encore le cas à Austin", a-t-il simplement commenté. "Nous aurons un beau combat avec Mercedes donc il faudra continuer à attaquer, à essayer de s'améliorer et ce n'est qu'après que nous verrons où nous atterrirons. Jusqu'à présent, cette saison a été excellente."

Lire aussi :

partages
commentaires
Hamilton n'aurait sans doute pas pu aller au bout, selon Pirelli

Article précédent

Hamilton n'aurait sans doute pas pu aller au bout, selon Pirelli

Article suivant

Wolff ne regrette pas le pari des intermédiaires usés

Wolff ne regrette pas le pari des intermédiaires usés
Charger les commentaires