Verstappen pointe l'attitude "ridicule" de Vettel au premier virage

Plus chanceux que Rosberg en évitant l'accrochage avec Vettel au départ du Grand Prix de Malaisie, le pilote Red Bull a renouvelé ses accusations à l'encontre du quadruple Champion du monde.

Verstappen pointe l'attitude "ridicule" de Vettel au premier virage
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, et Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 se touchent au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ alors que Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid et Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H se touchent
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ alors que Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid et Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H se touchent
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ alors que Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid et Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H se touchent
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Le deuxième, Max Verstappen, Red Bull Racing et Christian Horner, Team Principal Red Bull Racing sur le podium

Acteur d’un premier virage où la tension fut grande, Max Verstappen campe sur ses positions suite à l’accrochage qui a mis aux prises Sebastian Vettel et Nico Rosberg au départ du Grand Prix de Malaisie.

Le pilote allemand est venu heurter la Mercedes du leader du championnat alors qu’il s'était jeté à l’intérieur pour tenter de doubler Verstappen. Ce dernier a alors évité le contact de justesse en virant au large, parvenant ensuite à rester en troisième position.

Rapidement, Verstappen a exprimé son mécontentement dans la radio en ciblant Vettel comme étant le responsable de ce chaos : "Sebastian est fou", a-t-il lancé. "Il est rentré dans Rosberg comme un imbécile."

Deuxième à l’arrivée, après avoir lutté pour la victoire face à son coéquipier Daniel Ricciardo suite à l’abandon de Lewis Hamilton sur casse moteur, Verstappen a de nouveau pointé du doigt le pilote Ferrari après la course.

"Il veut gagner la course au premier virage, c'est ridicule", regrette-t-il. "Je ne retirerai pas ce que j'ai dit en course. Il a percuté Nico et j'ai dû éviter l'accident. Cela a compromis ma course."

"Je l'ai vu dans mes rétroviseurs, il a plongé au premier virage. Dans un virage si serré, quand on freine aussi tard, bien sûr qu'on bloque la roue."

Dans cette mésaventure, tandis que Rosberg a dû reprendre la piste en queue de peloton, Vettel est aussi celui qui a perdu le plus gros. Avec une Ferrari pliée à l’avant, l’Allemand a mis pied à terre quelques encablures après le premier virage, enfonçant un peu plus la Scuderia dans sa lutte au championnat face à Red Bull Racing.

Donnant sa propre version après son abandon, le quadruple Champion du monde a notamment estimé qu’il ne pouvait rien faire, et qu’il était "tassé" à l’intérieur.

partages
commentaires
Räikkönen - "Inutile de discutailler" sur le choc avec Rosberg

Article précédent

Räikkönen - "Inutile de discutailler" sur le choc avec Rosberg

Article suivant

Lauda : "Convaincre Hamilton que nous ne faisons rien contre lui"

Lauda : "Convaincre Hamilton que nous ne faisons rien contre lui"
Charger les commentaires