Verstappen et Red Bull souffrent de pneus qui font la "diva"

Max Verstappen et Red Bull peinent à exploiter les pneus tendres à Djeddah mais ont bon espoir de faire mieux demain.

Verstappen et Red Bull souffrent de pneus qui font la "diva"

Pour l'instant, Max Verstappen est en deçà de Lewis Hamilton au terme des premiers essais du Grand Prix d'Arabie saoudite, mais est-ce représentatif ? S'il accusait un demi-dixième de déficit en EL1 puis deux dixièmes lors de la seconde séance, Verstappen souffrait manifestement d'une exploitation des gommes loin d'être optimale.

"Nous avons peiné à mettre les pneus en température en EL2, ce que nous allons évidemment étudier", déclare le Néerlandais. "Puis nous avons effectué quelques changements entre les EL1 et les EL2, qui n'ont pas vraiment fonctionné, mais espérons pouvoir trouver le bon équilibre d'ici les qualifications."

"On voit que c'est très serré", confirme Christian Horner, directeur d'équipe, au micro de Sky Sports F1. "Ça se jouera à qui tire le maximum des pneus, fait un tour propre, tire le maximum de la voiture et passe aussi près des murs qu'il ne l'ose."

D'après Horner, le diagnostic est clair : Red Bull Racing peine, pour l'instant, à exploiter les gommes tendres avec sa RB16B. Reste à trouver la solution. "Nous nous sentions très compétitifs en pneus durs, et plus le composé était tendre, plus le pneu faisait la diva quand il fallait le mettre en température et en tirer le maximum", explique le Britannique.

"Nous allons beaucoup analyser ça ce soir, les tours de sortie des stands, la préparation et tout ce genre de choses. À entendre les commentaires, je ne crois pas que nous soyons les seuls. Je crois que d'autres avaient des difficultés pour mettre la voiture dans la bonne fenêtre. Mais une fois qu'on a ce déclic, on voit qu'il y a beaucoup de performance à trouver."

Du côté positif, Horner se satisfait que la puissance paraisse moins importante que prévu sur ce circuit urbain très rapide mais sinueux, ce qu'il qualifie d'"encourageant" compte tenu du moteur presque neuf de Hamilton. "On voit qu'il y a un ou deux dixièmes entre les deux voitures, entre les pilotes. Sur ce type de circuit, ça se trouve, et c'est vraiment encourageant pour nous", insiste-t-il.

Et lorsqu'il lui est demandé si Verstappen peut se permettre d'être plus offensif que le pilote Mercedes ce week-end compte tenu de ses huit points d'avance au championnat, Horner répond : "Je pense qu'il faut juste qu'il fonce. Il travaille incroyablement dur, comme toute l'équipe, pour être dans cette position ici, à deux courses de la fin. Il faut juste tout donner. C'est le genre de circuit de Max : vitesse élevée, murs, vibreurs. On voit qu'il était parti pour faire un chrono plus rapide que quiconque. Je lui ai parlé après la séance, il prend certainement du plaisir."

Lire aussi :

partages
commentaires
Hamilton : "Nous ne sommes pas performants sur un tour"
Article précédent

Hamilton : "Nous ne sommes pas performants sur un tour"

Article suivant

Leclerc pourra réutiliser le châssis et le moteur accidentés

Leclerc pourra réutiliser le châssis et le moteur accidentés
Charger les commentaires