Verstappen : Avec Renault, "c'est toujours la même chanson"

partages
commentaires
Verstappen : Avec Renault,
Par : Basile Davoine
19 oct. 2018 à 10:27

Presque comme une habitude, Max Verstappen ne s'est pas gêné pour critiquer la communication de Renault et les promesses du constructeur français, même si celles-ci ne concerneront plus Red Bull pour 2019.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing en conférence de presse
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13, et Brendon Hartley, Toro Rosso STR13, au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14.

Ces derniers jours, le Losange a annoncé la préparation d'un "nouveau moteur" pour la saison prochaine, dans l'espoir de franchir un nouveau cap sur le plan de la performance. Le directeur général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul, a également estimé que Renault avait été une "victime collatérale" de la forte concurrence entre Mercedes et Ferrari pour expliquer en partie le déficit de son unité de puissance cette année.

L'année prochaine, Red Bull Racing entamera une nouvelle collaboration avec Honda et mettra un terme définitif à ces dernières années animées par de vives tensions entre client et motoriste. En attendant, Max Verstappen ne s'est pas prié de réagir lorsqu'il a été questionné, jeudi à Austin, sur l'annonce par Renault de la conception d'un nouveau moteur. 

"Ils en avaient un l'an dernier aussi [un nouveau moteur], alors… C'était l'idée il y a quatre ans également [de rattraper Mercedes et Ferrari], et il y a trois ans aussi, et il y a deux ans…" rétorque le Néerlandais. "C'est toujours la même chanson. Je m'en fiche. Je n'y pense absolument pas. Je suis désormais impatient de relever le défi qui nous attend avec Honda."

Lire aussi :

Espoirs réalistes à Austin

Dissimulant difficilement son impatience à découvrir la Red Bull-Honda de l'année prochaine, Verstappen se concentre néanmoins sur la fin de sa saison avec l'objectif de remporter une deuxième course lors des quatre prochains Grands Prix. Mexico devrait offrir une opportunité, mais pas le Circuit des Amériques ce week-end, où il s'attend à être clairement derrière les Mercedes et les Ferrari, "particulièrement en qualifications car il y a beaucoup de virages qui se prennent pied au plancher".

"Avec la météo, on ne sait jamais ce qui va se passer", admet-il. "Je pense qu'en course il s'agit de gérer au mieux le pneu le plus tendre et de voir ce que l'on peut faire. Si l'on peut le faire tenir plus longtemps. Après, nous verrons pendant la course. L'an dernier, je crois que c'était un peu inattendu. Nous étions vraiment compétitifs."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi 

 
Article suivant
Leclerc "en total désaccord" avec Whiting sur Magnussen

Article précédent

Leclerc "en total désaccord" avec Whiting sur Magnussen

Article suivant

Gasly seul à profiter de l'évolution Toro Rosso à Austin

Gasly seul à profiter de l'évolution Toro Rosso à Austin
Charger les commentaires