Verstappen suscite les comparaisons avec Schumacher et Senna

partages
commentaires
Verstappen suscite les comparaisons avec Schumacher et Senna
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
14 nov. 2016 à 11:30

La démonstration de pilotage offerte par Max Verstappen à Interlagos dimanche a permis au pilote Red Bull de s’attirer de nombreuses louanges.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB12, célèbre sa troisième place à la fin de la course
Podium: troisième place Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 et Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Ayrton Senna, Toleman Hart TG184
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 et son coéquipier Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Ayrton Senna, Toleman Hart TG184
Michael Schumacher, Mercedes GP
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid et Max Verstappen, Red Bull Racing RB12

Parti en deuxième ligne, Max Verstappen s’est d’abord illustré en allant chercher la deuxième place au nez et à la barbe de Nico Rosberg, avant d’être contraint à une remontée irrésistible en fin de course suite à un mauvais pari stratégique de son équipe.

Les comparaisons avec des pilotes de légende connus pour leurs aptitudes sous la pluie, tels que Michael Schumacher ou Ayrton Senna, n’ont pas manqué après la course. Dans le clan Red Bull, on a en tout cas la certitude d'avoir assisté à un moment exceptionnel.

"Je crois que ce dont nous avons été témoins aujourd’hui est quelque chose de très spécial", n’a pas caché Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, à l’issue du Grand Prix.

Verstappen était notamment 14e à 12 tours du drapeau à damier, avant d’entamer une remontée spectaculaire vers le podium. Interrogé sur cette prestation, et sur l’analogie possible avec les exploits de Senna à Monaco en 1984 ou de Schumacher en Espagne en 1996, Horner a ajouté : "Je pense que ça figure tout en haut. Il faut comparer ça à ces grands moments. On n’est pas souvent témoin d’une course comme celle-ci, et je crois que ce que nous avons vu était vraiment très, très particulier."

Des trajectoires de karting

Ce qui a impressionné dans la prestation de Verstappen, outre sa vitesse dans des conditions dantesques, aura été son intelligence de course et sa manière de chercher des trajectoires différentes et extérieures pour trouver les meilleures zones d’adhérence. C’est notamment en procédant ainsi qu’il a pu prendre le meilleur sur Rosberg dans le virage 3.

"Il faisait de l’exploration", commente Horner. "Même derrière la voiture de sécurité, on pouvait le voir aller dans des zones différentes de la piste pour chercher l’adhérence."

"On sait que tous ces gars viennent du karting, et ça ressemblait davantage à une approche de karting de sa part, en allant à l’extérieur du virage 3, à l’extérieur dans la ligne droite. Il trouvait le grip dans différentes parties du circuit, c’était génial à voir. Je n’ai vu personne d’autre faire ce que Max faisait. Ils sont tous passés par le karting, mais Max était dans un monde à part."

Prochain article Formule 1
Les raisons du deuxième drapeau rouge à Interlagos

Previous article

Les raisons du deuxième drapeau rouge à Interlagos

Next article

Sainz décrit une course "incroyablement dangereuse" à Interlagos

Sainz décrit une course "incroyablement dangereuse" à Interlagos