Verstappen - Un mauvais départ dû à une erreur de Red Bull

Max Verstappen a déclaré que son mauvais envol lors du Grand Prix d'Italie avait été causé par un réglage "trop agressif" de sa Red Bull RB12.

Verstappen - Un mauvais départ dû à une erreur de Red Bull
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Fernando Alonso, McLaren MP4-31 et Pascal Wehrlein, Manor Racing MRT05 au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09, Felipe Massa, Williams FW38, et Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09 au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Felipe Massa, Williams FW38 Mercedes, devant Fernando Alonso, McLaren MP4-31 Honda; Nico Hulkenberg, Force India VJM09 Mercedes; Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 TAG Heuer et le reste du peloton au départ de la course
Max Verstappen (NLD) Red Bull Racing RB12

Sixième sur la grille, le Néerlandais a connu un mauvais départ, lors duquel son anti-calage s'est déclenché, et est tombé à la 12e place. Par la suite, il est parvenu à gagner des positions lors des premiers tours pour finalement retrouver la 7e place au moment de franchir la ligne d'arrivée.

"J'ai appliqué la procédure normale de départ, mais le régime est tombé trop bas parce que l'équipe avait réglé la voiture trop agressivement", a expliqué Verstappen lors de l'émission de TV néerlandaise Peptalk, lundi matin.

"Au lieu de caler comme une voiture de course normale l'aurait fait, nous avons un programme dans le moteur qui s'assure que la position neutre arrive très vite. Mais si vous avez besoin de retenir l'embrayage de nouveau et de revenir à la première vitesse, vous perdez beaucoup de temps."

Il assure qu'il n'avait absolument rien à faire pour empêcher ce mauvais départ. "Cette fois, c'était l'équipe. Ces choses peuvent arriver. Chaque réglage est aussi proche que possible de la limite pour prendre le meilleur départ possible, et cette fois ça s'est mal passé."

"Mais sur l'intégralité de la saison, nous avons toujours pris de bons départs. Donc ça peut arriver. On gagne et on perd ensemble. Ce genre de choses peut arriver. Bien sûr, après coup, vous analysez ce qui peut être amélioré, et le départ peut être amélioré. Après la course, l'équipe m'a expliqué en détails ce qui s'est mal passé."

"Tout le monde fait de son mieux et tout le monde peut faire une erreur. Parce que si vous êtes un directeur d'équipe et que vous punissez à chaque fois qu'une erreur est commise, alors tout le monde sera trop effrayé pour aller à la limite."

Avec Tim Biesbrouck et Erwin Jaeggi

partages
commentaires
Hamilton - Aucune chance de revenir sur Rosberg avec ces pneus

Article précédent

Hamilton - Aucune chance de revenir sur Rosberg avec ces pneus

Article suivant

Dennis sur Button - "Oubliez le mot retraite !"

Dennis sur Button - "Oubliez le mot retraite !"
Charger les commentaires