Verstappen - Vettel et Räikkönen devraient avoir honte

Max Verstappen est au centre de toutes les discussions dans le petit monde de la Formule 1 après les incidents dans lesquels il a été impliqué lors du Grand Prix de Belgique, et ne manque pas de remettre de l'huile sur le feu !

Verstappen - Vettel et Räikkönen devraient avoir honte
Max Verstappen, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H en tête-à-queue au départ
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Kimi Raikkonen, Ferrari avec les médias
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 et Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H en lutte pour une position
Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari, Max Verstappen, Red Bull Racing et Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H en tête-à-queue avec son équipier Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H en tête-à-queue avec son équipier Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H au départ

Max Verstappen avait particulièrement brillé en qualifications avec le deuxième chrono à Spa-Francorchamps, mais un accrochage avec les Ferrari au départ l'a privé de toute chance de podium.

Le pilote Red Bull s'est ensuite fait remarquer par un pilotage défensif particulièrement rugueux, notamment face à Kimi Räikkönen, bien que les commissaires n'aient lancé aucune enquête à ce sujet.

L'incident du départ reste en travers de la gorge de Verstappen, d'autant que les pilotes Ferrari ne s'en sentent pas responsables.

"Je pense qu'ils devraient avoir honte d'avoir provoqué un tel accident et de se plaindre de moi, avec l'expérience qu'ils ont", déclare le Néerlandais sans détour. "Ils n'ont pas besoin de faire un drame de ce qui s'est passé après. Il faut qu'ils comprennent que je ne suis pas content qu'ils aient fait foirer toute ma course."

Verstappen, qui a plongé à l'intérieur des deux Ferrari au premier virage, désigne Vettel comme le principal responsable de la collision entre les trois voitures. Le quadruple Champion du monde s'est quelque peu rabattu sur son coéquipier Räikkönen en sortie de virage.

"Il y avait la place pour trois voitures", insiste Verstappen. "Quand je me suis porté aux côtés de Kimi, il a commencé à me tasser. Si Vettel n'avait pas tourné vers l'intérieur et avait laissé un mètre de plus, nous serions tous passés. Sur la vidéo, on voit clairement que quand Vettel tourne vers l'intérieur, il percute Räikkönen. Puis la voiture de Kimi touche la mienne."

Max la Menace

Faisant preuve d'un discours qui n'a décidément rien de la langue de bois, Verstappen reconnaît s'être montré particulièrement agressif envers les pilotes Ferrari lors du reste du Grand Prix, dans un esprit vindicatif après l'accrochage du premier tour.

"S'ils font foirer ma course, je ne vais pas leur rendre la vie facile. Je pense qu'ils devraient le comprendre. Je ne vais pas dire : 'Venez, je vous laisse passer !'. Mais tout ce qui s'est passé après le premier virage... s'il ne s'était rien passé au premier virage, je n'aurais pas été si agressif et tassé Räikkönen hors de la piste de cette façon."

L'un des moments les plus polémiques de la course de Verstappen est un incident survenu dans la ligne droite de Kemmel, lorsque Räikkönen a pris son aspiration et s'est décalé à l'intérieur et que son jeune rival lui a aussitôt fermé la porte, contraignant le Finlandais à ralentir pour éviter un contact qui aurait pu mener à un violent accident.

"Je crois qu'il a dû un peu lever le pied, mais les commissaires ont pensé que ça allait, donc tout va bien", souligne le pilote Red Bull. "En ce moment, on dirait qu'il est un taureau et que je suis son drap rouge. On se retrouve tout le temps sur le chemin l'un de l'autre."

Quant au Grand Prix d'Italie à venir, Verstappen espère y briller, mais ne manque pas d'en rajouter une couche sur l'autre pilote Ferrari : "Nous allons essayer d'obtenir le meilleur résultat possible. Vettel peut venir me parler, mais je pense que d'abord, il faut qu'il se rende compte de ce qu'il a fait au premier virage."

Propos recueillis par Filip Cleeren

 

Artwork Red Bull RB12 2016, première victoire de Max Verstappen
Artwork Red Bull RB12 2016, première victoire de Max Verstappen
partages
commentaires
Ocon - "Un tour de plus aurait été un désastre"
Article précédent

Ocon - "Un tour de plus aurait été un désastre"

Article suivant

Pirelli veut plus d'appui aéro pour ses tests 2017

Pirelli veut plus d'appui aéro pour ses tests 2017
Charger les commentaires