Verstappen vexe Massa en évoquant son crash

Présent en conférence de presse des pilotes ce jeudi à Montréal, Max Verstappen n'a pas évité les questions concernant son violent accrochage avec Romain Grosjean à Monaco. Malgré un choc de 30G à Sainte-Dévote, le Néerlandais s'en est sorti indemne mais a essuyé de nombreuses critiques.

Tenu pour responsable de l'accident, il a d'ailleurs écopé d'une pénalité de 5 places sur la grille de départ du Grand Prix du Canada. Pour autant, il n'entend pas modifier son approche de la course suite à cet événement.

"J'ai appris que les voitures étaient très solides!", a-t-il commenté. "Je suis très heureux de ne pas m'être blessé. Je n'ai pas eu beaucoup de problèmes avec ça, j'ai fait du kart mercredi. Je vais avoir du travail à faire ici. Je vais continuer à me battre, surtout quand on veut se battre pour les points."

"Je ne changerai pas grand-chose. J'attaquais, je voulais ces points, surtout après cet arrêt au stand. J'aurais peut-être dû partir plus à droite en l'évitant, mais il n'y a pas beaucoup de choses que j'aurais dû faire différemment."

La comparaison avec Montréal 2014

Parmi les plus farouches détracteurs du jeune pilote Toro Rosso se trouvait Felipe Massa, qui a précisé ses propos très durs à l'encontre de Verstappen.

"J'ai dit qu'il devait être pénalisé parce qu'il avait fait quelque chose de mal", a expliqué le Brésilien. "Quand on est dans sa première saison à dix-sept ans et qu'on n'est pas pénalisé, c'est mal. C'est ce que je crois, il faut suivre les règles. J'ai dit que ce qu'il avait fait était mal, c'est ce que j'ai dit."

Verstappen a ensuite fait allusion à l'accrochage survenu l'an passé au Canada entre Felipe Massa et Sergio Pérez. Une comparaison qui a vexé le pilote Williams.

"Je pense que c'était un peu différent, non?", a-t-il rétorqué. "J'étais sur le côté, et il a bougé au freinage. Je ne pense pas que Grosjean ait bougé au freinage, si? En plus, c'était avant le freinage, ce qui est arrivé!"

Verstappen les yeux rivés sur ses objectifs

La tête froide, Verstappen reste concentré sur la tâche qui l'attend et semble faire abstraction de sa mésaventure monégasque à l'heure de se mesurer au circuit Gilles Villeneuve.

"Tout le monde a son opinion. J'avais déjà freiné plus tard qu'au tour où j'ai eu l'accident. J'ai eu ma pénalité, je me suis concentré sur le Canada", a-t-il conclu. "J'ai mon opinion et il n'y a pas de raison de regarder en arrière vers Monaco. Je vais essayer de marquer de nouveaux points et je ne vais pas changer mon style de pilotage."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa , Max Verstappen
Type d'article Actualités
Tags accident, crash, monaco, montreal