Verstappen a pris "zéro plaisir" malgré ses remontées

Max Verstappen a connu un Grand Prix de Singapour particulièrement animé, mais ce n'est pas pour ça qu'il a pris du plaisir en piste, au contraire.

Verstappen a pris "zéro plaisir" malgré ses remontées

On avait presque perdu l'habitude de le voir dans une telle position. Après une série magistrale de cinq victoires consécutives en Formule 1, Max Verstappen a conclu le Grand Prix de Singapour au septième rang seulement.

Lire aussi :

Le week-end du pilote Red Bull a mal tourné dès les qualifications, lorsque son écurie a mal géré le niveau d'essence à bord de sa RB18, si bien qu'il s'est retrouvé à court en fin de séance et n'a pu défendre ses chances. Verstappen s'est ainsi retrouvé huitième sur la grille de départ, avant de rétrograder au 12e rang à l'extinction des feux sur une piste humide. Le Néerlandais est toutefois parvenu à remonter dans le top 5 en l'espace de 35 tours, mais est alors sorti de la piste avec un gros blocage de roue au passage en essayant de doubler Lando Norris. Contraint à un nouvel arrêt au stand, il est malgré tout revenu au septième rang à l'arrivée.

Bien que le résultat ne soit pas au rendez-vous, on imaginerait que Verstappen a apprécié les nombreux dépassements réalisés ce dimanche. "Pour moi, dans la voiture, il y a eu zéro plaisir, évidemment", a pourtant déclaré l'intéressé sur F1 TV.

"J'ai embrayé et j'ai eu l'anticalage, alors il faut que j'analyse pourquoi c'est arrivé, mais ça fait forcément perdre beaucoup de places", a-t-il relaté sur Sky Sports F1. "Ensuite, j'ai essayé de doubler quelques pilotes, ça a parfois marché, mais on se retrouve quand même coincé dans une sorte de train. Tout le monde a les pneus en température, alors c'est vraiment dur de suivre. Puis, évidemment, nous avons eu un peu de chance, certains ont fait quelques erreurs."

Max Verstappen, Red Bull Racing, arrive au circuit

Max Verstappen (Red Bull)

"J'étais cinquième, j'ai tenté de doubler Lando pour la quatrième place, et dès que je me suis porté à sa hauteur j'ai freiné – même pas tard – mais j'ai talonné. Je talonnais déjà pas mal, et c'était sûrement encore plus bosselé hors trajectoire. Alors dès que j'ai freiné, les roues avant se sont élevées en l'air, et c'était fini, j'ai juste tiré tout droit. J'ai dû retourner au stand à cause des énormes vibrations [consécutives au blocage de roues], j'ai remis des pneus neufs et je suis remonté de la dernière place jusque dans les points."

"Ce n'est pas là que nous voulons être, mais ça a évidemment commencé hier : quand on se met dans une telle position, soit ça fonctionne brillamment et on peut remonter aux avant-postes, soit c'est très frustrant, comme c'est le cas." Et avoir arraché la septième place à Sebastian Vettel au dernier tour n'est qu'un maigre lot de consolation : "C'est mieux que huitième, mais ce n'est pas pour ça que je suis là, pas avec une telle voiture et ce que nous avons montré en essais, c'est juste incroyablement désordonné."

Avec cette contre-performance, Verstappen voit son second titre mondial retardé, et il est désormais plausible qu'il ne le remporte même pas le week-end prochain à Suzuka, puisqu'il devra y marquer huit points de plus que Charles Leclerc et six de plus que le vainqueur du jour, Sergio Pérez. "Ce n'est évidemment pas un problème, mais c'est un week-end vraiment frustrant depuis hier", indique le champion en titre.

Lire aussi :

Quant à l'erreur commise par Red Bull en qualifications, Verstappen estime qu'il n'y a pas de grands débats à avoir : "Pas besoin d'avoir la science infuse, il suffit de regarder les données des capteurs. Le niveau de carburant, c'est le niveau de carburant."

partages

Related video

Gasly en colère : "Il n'y avait aucune communication, aucun dialogue"
Article précédent

Gasly en colère : "Il n'y avait aucune communication, aucun dialogue"

Article suivant

Sergio Pérez conserve sa victoire au GP de Singapour

Sergio Pérez conserve sa victoire au GP de Singapour