Vettel juge "absurde" de penser à l'écart de points avec Hamilton

Après seulement deux Grands Prix cette année, les 17 points d'avance que compte le pilote Ferrari sur son poursuivant au championnat ne revêtent aucune importance particulière et ne font l'objet d'aucun calcul.

Vainqueur des deux premiers Grands Prix de la saison, Sebastian Vettel s'est installé en tête du championnat et affiche un avantage de 17 points sur Lewis Hamilton avant le rendez-vous de Shanghai ce week-end. Dans une saison qui comporte encore pas moins de 19 rendez-vous, celui qui a longtemps occupé la tête de ce même classement l'an passé rappelle qu'il est inutile de se focaliser sur cette avance qui, bien qu'intéressante, reste quelque chose de très fragile. 

En dépit du carton plein réalisé jusqu'à présent, le quadruple Champion du monde considère toujours Mercedes comme l'équipe favorite avant d'aborder un week-end de course. Selon lui, les chiffres vont clairement dans ce sens et c'est à Ferrari de faire déjouer les pronostics en exécutant au mieux ses propres plans.

"Il y a encore tellement de Grands Prix", juge bon de rappeler le pilote allemand. "C'est un long, long chemin. C'est important de marquer des points, important de se battre pour le titre et de marquer des points à chaque course, donc plus on en marque, mieux c'est. Pour le moment, c'est absurde de penser à là où l'on devrait être. Il y a beaucoup de travail devant nous. Le train est parti, tout le monde apporte des nouvelles pièces, améliore sa voiture. Il faut s'assurer d'être dans ce train. Il faut faire partie des équipes qui seront fortes à la fin de la saison. Je pense que ce sera la clé pour se battre pour le titre."

Nouveau contexte à Shanghai

Ce week-end en Chine, deux facteurs seront nouveaux. Tout d'abord, la météo, et plus précisément les températures, puisque le mercure ne devrait jamais dépasser les 20°C si l'on se fie aux prévisions. La pluie pourrait également venir perturber certaines séances, notamment vendredi. Le lien est vite établi avec le travail à fournir pour récolter les données pneumatiques, puisque la sélection de Pirelli présente ce week-end une particularité.

En effet, le manufacturier italien propose les pneus mediums, tendres et… ultratendres. Pas de supertendres donc, ce qui implique un différentiel de performance plus important entre les deux types de composés supposés être les plus rapides. Sur ce point, Ferrari a d'ailleurs fait un choix qui tranche avec celui de Mercedes, en optant pour davantage de trains de pneus ultratendres que l'équipe allemande.

"Peut-être que la météo va changer. J'ai vu les prévisions, mais je ne sais pas. Il fait plus froid", constate un Sebastian Vettel indécis sur la tournure que pourrait prendre le week-end. "C'est un circuit différent, donc franchement, c'est différent des deux courses précédentes et ce n'est pas simple de prédire la troisième. Globalement, si l'on prend en compte tous les essais que l'on a faits, je crois que Mercedes est toujours favori. Mais nous allons essayer de faire en sorte que l'issue soit différente. Si nous faisons nos devoirs et que l'on équilibre bien la voiture, que tout est réuni, ça devrait être un bon week-end." 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Sous-évènement Jeudi
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags shanghai