Vettel : Trouver la cause du crash est une "priorité absolue"

partages
commentaires
Vettel : Trouver la cause du crash est une
Par :
27 févr. 2019 à 14:13

Victime d'une sortie de piste assez importante mercredi matin à Barcelone, Sebastian Vettel a insisté sur le travail mis en œuvre chez Ferrari pour déceler précisément la défaillance technique ayant provoqué l'accident.

Sebastian Vettel, Ferrari SF90, avec des capteurs aéro
La Ferrari de Sebastian Vettel ramenée à son stand après son accident
Gino Rosato, Ferrari au centre médical
La Ferrari de Sebastian Vettel ramenée à son stand après son accident
Sebastian Vettel, Ferrari, après son accident
La Ferrari de Sebastian Vettel ramenée à son stand après son accident
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Des mécaniciens Ferrari avec des caches devant le garage
Sebastian Vettel, Ferrari SF90

Le début de deuxième semaine d'essais est décidément mouvementé pour Ferrari à Barcelone. Après avoir perdu l'essentiel de sa matinée mardi matin, en raison de vérifications sur le système de refroidissement de la SF90, c'est un accident qui est venu chambouler le programme de la Scuderia ce mercredi. Alors qu'il avait bouclé 40 tours, Sebastian Vettel a perdu le contrôle de sa monoplace et tiré tout droit au virage 3, heurtant les protections.

Lire aussi :

L'origine de cette sortie de piste est mécanique, et les dégâts importants n'ont pas encore permis de l'identifier avec certitude. Toutefois, le quadruple Champion du monde évoque ce qu'il a ressenti au volant et n'a guère de doute quant au fait que le problème est survenu au niveau de l'avant-gauche de sa monoplace.

"Dieu merci, l'impact n'a pas été trop important. Sinon je ne serais probablement pas assis ici en bonne santé", raconte-t-il. "Notre priorité absolue est de comprendre la cause. Nous sommes sur le point de comprendre ce qui s'est exactement passé. Nous avons bien entendu une idée. Depuis la voiture, c'était assez clair. Je ne vois pas trop la suspension, mais quelque chose s'est produit à l'avant-gauche. Après ça, je n'avais plus aucune chance de tourner. Tout ce que je pouvais faire était de ralentir, puis j'ai tapé assez fort. Mais comme je l'ai dit, le plus important pour le moment est de comprendre précisément ce qui s'est passé."

"Ce serait beaucoup plus facile s'il y avait beaucoup de dégagements et que la voiture n'avait rien heurté, car comme vous pouvez l'imaginer, elle est assez endommagée. Nous devons donc être très prudents dans la compréhension du problème, et c'est ce que tout le monde cherche à faire ici au circuit, mais aussi à Maranello."

Un programme forcément amené à évoluer

Compte tenu des réparations à mener sur la SF90, c'est à nouveau un précieux temps de piste qui se soustrait au programme initial de l'écurie italienne. Ironie du sort, c'est encore Charles Leclerc qui va en pâtir, puisqu'il devait prendre le relais de Vettel ce mercredi après-midi. 

"Nous avons encore quelques jours devant nous", tempère Vettel sans céder à la moindre panique. "La première chose que l'on essaie de faire, c'est comprendre la voiture. Ensuite, on peut expérimenter un peu. Nous avons évidemment perdu du temps hier et aujourd'hui. Le programme pour les prochains jours changera donc un peu, car il y a toujours des choses qui ont la priorité sur d'autres qui sont moins importantes. Jusqu'à présent, nous n'avons pas utilisé autant les pneus tendres que les autres."

Mercedes laisse Vettel dubitatif

Le pilote allemand ne se risque pas à établir des pronostics quant à la hiérarchie, même si du côté du clan Ferrari, on regarde probablement de très près ce qui se passe chez Mercedes, où peu de choses sont lisibles pour le moment.

"J'étais un peu surpris de voir que la voiture avait autant de nouveautés", admet Vettel au sujet du constructeur allemand. "Mais chacun choisit son cap. C'est bien sûr intéressant de voir ce qui se passe ici, mais ce n'est qu'à Melbourne que les choses se mettront vraiment en route. Red Bull paraît très fort, régulier et fiable jusqu'à maintenant. Il y a quelques surprises. Alfa semble très bien. Chez Mercedes, c'est dur de dire exactement ce qui se passe de là où on est. Certains relais semblent très bons, d'autres moins. Mais tout ça fait partie des essais."

Article suivant
Barcelone - Les nouveautés techniques de la deuxième semaine

Article précédent

Barcelone - Les nouveautés techniques de la deuxième semaine

Article suivant

Ricciardo : "Aucune preuve tangible" du niveau de Renault

Ricciardo : "Aucune preuve tangible" du niveau de Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone II
Catégorie Mercredi
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine
Be first to get
breaking news