Vettel : "Mieux vaut que je ne dise rien"

partages
commentaires
Vettel :
Par : Basile Davoine
10 nov. 2018 à 18:27

Deuxième des qualifications mais sous la menace d'une enquête, Sebastian Vettel n'a pas caché son agacement à Interlagos.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Dans de bonnes dispositions lors de la dernière séance d'essais libres, Sebastian Vettel espérait sans aucun doute décrocher la pole position à Interlagos. Mais le pilote Ferrari a été battu de 93 millièmes seulement par un Lewis Hamilton insatiable, même déjà auréolé d'un cinquième titre mondial. 

Dans des conditions de piste difficiles à jauger, avec une pluie qui représentait une menace constante sans toutefois venir détremper l'asphalte, Vettel a pris du plaisir, commis également une erreur minime en Q3, et devra se contenter de la deuxième place sur la grille. 

Lire aussi:

"C'était fun. J'ai fait un tout petit blocage de roue au virage 8. C'était un peu trop, j'ai perdu du temps et je n'ai pas amélioré", concède l'Allemand. "C'était très serré, c'était fun comme séance."

Une deuxième place qui pourrait ne tenir qu'à un fil... car un incident survenu lors d'une convocation à la pesée pendant la séance fait beaucoup parler, et va pousser les commissaires à se pencher sur le cas de Vettel. Agacé par le temps passé à cette pesée en Q2 et alors que la météo était incertaine, le pilote Ferrari n'a pas respecté les instructions, a notamment refusé de couper son moteur, et a endommagé le matériel de la FIA. De quoi le placer dans l'œil du cyclone...  

Lire aussi:

"Mieux vaut que je ne dise rien", grommelle Vettel au visage tout à coup fermé. "Ils ne devraient pas nous appeler [à la pesée], c'est injuste quand les conditions changent ainsi si quelqu'un se fait appeler. Je voulais qu'ils se dépêchent, voilà."

"C'est difficile [ces conditions météo]. Dans le garage, nous ne voyons pas grand-chose. Il faut faire confiance aux tours précédents, à la communication avec le muret des stands. Quand c'est comme ça, tout est possible. Nous avons eu de la chance d'avoir plus ou moins les mêmes conditions pour tout le monde."

Article suivant
La grille de départ du GP du Brésil

Article précédent

La grille de départ du GP du Brésil

Article suivant

Hamilton tance un Sirotkin "irrespectueux" après l'incident de Q2

Hamilton tance un Sirotkin "irrespectueux" après l'incident de Q2
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Catégorie Qualifications
Lieu Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions