Vettel - 'Bien d'avoir une référence' en Ricciardo

Le solide début de saison de Daniel Ricciardo et sa domination du samedi sur un tour par rapport à Vettel, ont offert une grande entrée en matière à l’Australien au sein de l’équipe Red Bull Racing, sans même parler de son caractère avenant ayant...

Le solide début de saison de Daniel Ricciardo et sa domination du samedi sur un tour par rapport à Vettel, ont offert une grande entrée en matière à l’Australien au sein de l’équipe Red Bull Racing, sans même parler de son caractère avenant ayant immédiatement fait mouche dans le team. Mais cette concurrence soudaine de la part d’un équipier motive également énormément Vettel, qui était jusqu'à présent chez lui, et qui voit cette adversité relevée comme une stimulation supplémentaire pour hausser le niveau de jeu.

« C’est une surprise positive », estime ainsi Vettel au sujet de la forme de Ricciardo. « C’est bien de voir qu’il s’entend bien avec l’équipe et qu’il s’intègre. Je pense que nous avons des préférences similaires en termes de réglages de la voiture, et il n’y a pas de grandes différences concernant ce avec quoi nous roulons. C’est bien de voir qu’il fait du bon travail ».

Les performances de Ricciardo ont été d’autant plus visibles qu’elles ont été comparées directement à des difficultés rencontrées par le Quadruple Champion du Monde en ce début de saison.

« C’est sûr que j’ai un peu bataillé sur les deux premières courses, avec beaucoup de choses différentes. Mais c’est bien de voir que l’autre côté du garage se comporte bien. Cela montre le potentiel de la voiture », poursuit Vettel, qui voit le verre à moitié plein et estime que les enseignements tirés par son équipier ne peuvent que l’aider à redresser la barre lui-même pour atteindre ses propres objectifs. Vettel consulte ainsi les données de Ricciardo, et inversement.

« Il a été assez rapide, et il y a des virages où il est…vraiment rapide ! », s’amuse Vettel, qui peine cependant à distinguer un secteur particulier dans lequel l'Australien fait la différence. « On ne peut pas dire qu’il y a un certain type de virage ou un autre où il gagne ou perd du temps. Je pense qu’avec Mark, il est juste de dire qu’il était très rapide dans les virages rapides, et qu’il me montrait parfois les limites ! Disons que les tours de Daniel sont raisonnablement réguliers ».

« Comme je l’ai dit, c’est bien d’avoir une référence. Cela montre ce dont la voiture est capable. Si l’on regarde de mon côté, ça n’a pas été l’année la plus calme, mais ça arrive parfois ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités