Vettel sur les courses sprint : "Ça n'a pas de sens"

Sebastian Vettel a critiqué le projet de la Formule 1 d'organiser des courses sprint en 2021, jugeant que "ça n'a pas de sens" et que cela "éloigne du vrai problème".

Vettel sur les courses sprint : "Ça n'a pas de sens"

La Formule 1 prévoit d'organiser des courses sprint le samedi de trois week-ends de Grand Prix cette année afin de tester ce changement de format. Ces courses établiraient la grille pour le dimanche.

Lire aussi :

Une course de 100 kilomètres est donc prévue pour les Grands Prix du Canada, d'Italie et de São Paulo après avoir reçu le soutien des équipes lors de la dernière réunion de la Commission F1. Des détails supplémentaires sont en train d'être finalisés par un groupe de travail, et une décision finale est attendue avant le début de la saison, fin mars.

Cependant, un certain nombre de pilotes ont exprimé leurs inquiétudes à ce sujet, craignant qu'une course sprint fasse perdre de valeur à la victoire en Grand Prix sans résoudre les problèmes liés au spectacle. Quadruple Champion du monde, Sebastian Vettel s'est exprimé avec vigueur à l'encontre de ce projet, ne cachant pas sa désapprobation et remettant en question les raisons derrière cette décision.

"Je ne sais pas quelle est la réflexion derrière ça", déclare Vettel. "Je n'aime pas ça. Pourquoi aurait-on une pré-finale avant une finale ? Quel est l'intérêt ? Je ne comprends pas ça. Bien sûr, s'il y a une course le samedi, je devrai y participer car je veux rouler le dimanche, mais de mon point de vue, ça n'a pas de sens."

Lire aussi :

D'après Vettel, si la Formule 1 doit changer le format d'un week-end de Grand Prix, cela montre qu'il y a un plus gros problème à résoudre.

"Le Grand Prix a toujours fait environ 300 km et été le principal défi du week-end. S'il faut mettre en œuvre quelque chose de ce genre, alors il y a autre chose à résoudre que le format, ou qu'une autre course, que deux minutes de plus, qu'une Q4 ou une Q5, quoi que ce soit. Peut-être que cela éloigne du vrai problème. C'est davantage un pansement qu'une solution", conclut-il.

partages
commentaires
Un huitième titre mondial n'influencera pas l'avenir de Hamilton

Article précédent

Un huitième titre mondial n'influencera pas l'avenir de Hamilton

Article suivant

Alexander Albon : "Rien ne sert de se lamenter"

Alexander Albon : "Rien ne sert de se lamenter"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Auteur Luke Smith