Vettel ne craint pas la malédiction Ferrari à Monaco

partages
commentaires
Vettel ne craint pas la malédiction Ferrari à Monaco
Par : Basile Davoine
25 mai 2017 à 08:13

Sebastian Vettel assure ne pas craindre la malédiction qui frappe Ferrari à Monaco, circuit sur lequel la Scuderia ne s'est plus imposée depuis 2001.

Sebastian Vettel, Ferrari lors de la conférence de presse
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Podium : le deuxième, Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari sur un vélo
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Podium : le deuxième, Sebastian Vettel, Ferrari avec le vainqueur Nico Rosberg et le troisième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Podium : le second Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H

Le tracé de la Principauté est celui sur lequel la série sans victoire de Ferrari est la plus longue en F1. Le dernier succès d'une monoplace au cheval cabré remonte à la victoire de Michael Schumacher il y a 16 ans. Néanmoins, alors que la Scuderia s'est battue pour la victoire lors des cinq premiers Grands Prix de la saison, décrochant deux succès, Sebastian Vettel se dit confiant avant le Grand Prix de Monaco.

"Je pense que nous avons un package solide et une équipe très forte, donc nous n'avons pas à avoir peur de quoi que ce soit", assure le pilote allemand. "Si l'on regarde les deux dernières années, il est vrai que Mercedes était très fort ici, donc ce seront naturellement eux qu'il faudra battre, mais je suis confiant pour que nous vivions un bon week-end."

Vettel est notamment convaincu que la SF70H a le potentiel pour décrocher la pole position à Monaco, comme ce fut le cas en Russie avec une première ligne 100% Ferrari. En Principauté, la dernière pole position d'une Ferrari remonte à 2008, avec Felipe Massa.

"Oui, je pense que c'est possible", insiste le quadruple Champion du monde. "Nous devons être dans le rythme, car à Monte Carlo c'est surtout une histoire de confiance, il faut avoir confiance en sa voiture. Je suis confiant dans le fait que nous ayons les outils, c'est à nous d'avoir le bon set-up pour avoir le rythme et la confiance."

Occasions manquées

Vettel assure que Ferrari avait le potentiel pour remporter chacun des cinq premiers Grands Prix de la saison, même si trois victoires sont revenues à Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

"Je pense que le plus important, c'est que nous étions là", souligne-t-il. "Nous étions au rendez-vous lors des cinq courses et nous aurions pu gagner les cinq si nous avions fait les choses un peu différemment. Mais nous ne l'avons pas fait. Parfois, nous avons été du côté de la malchance, parfois non, mais il y a une longue saison devant nous. Des choses comme ça arriveront, mais le plus important, c'est que nous avons répondu présent."

"Nous avons connu des vendredis décousus, des samedis difficiles, mais nous étions toujours là en course et c'est ce qui compte. Ça prouve que nous avons un package solide, une voiture forte, et que nous faisons les choses correctement. Je ne suis pas inquiet. Nous avons pris les points que nous méritions jusqu'à présent, et les autres ont fait du meilleur travail, mais nous avons beaucoup de choses qui nous rendent impatients."

Article suivant
La FIA fait changer les extracteurs F1 après l'accident de Monger

Article précédent

La FIA fait changer les extracteurs F1 après l'accident de Monger

Article suivant

Red Bull introduit à son tour un T-wing sur sa monoplace

Red Bull introduit à son tour un T-wing sur sa monoplace
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Lieu Monte Carlo
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Basile Davoine