Vettel victime d'un problème de bougie à Suzuka

Sebastian Vettel aura décidément vécu une tournée asiatique très difficile puisqu'il a de nouveau dû abandonner, sur problème mécanique, dans les premiers tours du Grand Prix du Japon 2017 de F1.

Difficile de se sortir de cette spirale négative pour la Scuderia et son leader, l'Allemand ayant de nouveau été victime de sa mécanique, dès l'envol de la course de Suzuka, avec une perte de puissance, visiblement consécutif à un problème de bougie, qui l'a rapidement mis à la merci de Max Verstappen, d'Esteban Ocon et du reste du peloton. 

Si une voiture de sécurité déployée dès le deuxième tour pour évacuer la Toro Rosso de Carlos Sainz a laissé un mince répit au quadruple Champion du monde, alors au sixième rang, la reprise a confirmé que les problèmes perduraient et Vettel a alors été rappelé à son stand pour abandonner sa SF70H, pour la deuxième fois en trois courses.

Ce nouveau problème de fiabilité intervient trois semaines après l'accrochage du GP de Singapour et une semaine après le départ depuis la dernière place de la grille en Malaisie suite à un souci technique lors des qualifications, et signifie que celui qui était leader du championnat au soir du Grand Prix de Belgique n'aura inscrit que 12 points sur les trois dernières épreuves.

"Je ne sais pas si ça a à voir avec la fiabilité, je pense que c’était un petit problème, pas quelque chose d’énorme. Je n’avais pas de puissance dans le tour de chauffe ni dans le premier tour", a-t-il déclaré après son retour dans le paddock. "C’était visiblement un problème de bougie. J’ai essayé de reprogrammer ce que je pouvais mais ça n’a pas fonctionné. Si vous prenez une calculatrice, il faut faire les comptes à la fin du championnat, ce n’est pas encore fini."

"C'est normal d'être critique, surtout si les choses se passent mal, ça fait partie de notre métier. Je pense que je dois les protéger [Ferrari], nous avons fait un travail incroyable jusqu'ici, évidemment les problèmes de fiabilité lors des deux dernières courses sont dommages. Vous savez, c'est comme ça parfois. Bien sûr, ça fait du mal, et nous sommes tous déçus, mais maintenant il faut revenir, se reposer et ensuite aller à fond pour les quatre dernières courses et voir ce qui se passe."

"Nous avons toujours une chance, évidemment ça dépend de ce qui se passe aujourd'hui mais, oui, ce n'est pas autant entre nos mains que nous aurions voulu. Mais globalement, l'équipe est sur un bon chemin et nous progressons course après course, je pense que nous avons été bien plus loin que ce que les gens pensaient. Donc il y a aussi du positif mais, bien sûr, en ce moment on ne regarde pas le positif parce que ce n'est pas le jour pour chercher le positif."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Réactions
Tags abandon, suzuka