Vettel espère de gros points en Malaisie

Vainqueur des neuf courses précédant le Grand Prix d'Australie, Sebastian Vettel a connu un début de saison catastrophique, à Melbourne

Vainqueur des neuf courses précédant le Grand Prix d'Australie, Sebastian Vettel a connu un début de saison catastrophique, à Melbourne. Victime de soucis techniques, l'Allemand s'est qualifié treizième et a abandonné en début de course après avoir subi la perte d'un cylindre.

Pourtant, l'optimisme reste de mise, et Vettel ne s'en cache pas : son objectif lors des prochaines courses sera de marquer des points, en espérant que le rythme démontré par Daniel Ricciardo avant d'être disqualifié n'était pas un feu de paille.

"Il nous reste beaucoup de travail à faire sur la voiture", admet l'Allemand, "mais c'était encourageant de voir que notre rythme était meilleur que prévu en Australie : espérons que nous pourrons construire là-dessus et commencer à engranger de gros points lors des deux prochaines courses".

"Quant au circuit, les deux opportunités de dépassement sont le premier et le dernier virage, qui interviennent tous deux après une longue ligne droite ; mes virages favoris sont les virages 5 et 6. Il n'y a pas que le circuit qui représente un défi, il faut aussi faire avec la chaleur tropicale. Il peut nous arriver de piloter à un niveau d'humidité proche de 90%, et les gros orages dans l'après-midi ne sont pas rares", conclut le quadruple Champion du Monde.

Sepang est un circuit qui réussit plutôt bien à Sebastian Vettel, qui s'y est imposé tous les ans depuis 2010, sauf en 2012. Cette année-là, il s'était fait remarquer en accrochant la HRT de Narain Karthikeyan en lui prenant un tour, par excès de précipitation. Il avait ensuite qualifié l'Indien de concombre... terme employé en Allemagne pour désigner les dangers de la route !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Narain Karthikeyan , Sebastian Vettel , Daniel Ricciardo
Type d'article Actualités