Vettel : La F1 devrait réinvestir ses profits pour des GP plus verts

Sebastian Vettel estime que la Formule 1 devrait réinvestir une partie de ses profits afin d'aider les promoteurs des Grands Prix à rendre les épreuves plus responsables sur le plan écologique.

Vettel : La F1 devrait réinvestir ses profits pour des GP plus verts

La Formule 1 s'est fixé en 2019 l'objectif d'avoir une empreinte carbone neutre d'ici 2030, un projet ayant des ramifications dans des domaines tels que la logistique, l'utilisation de carburant renouvelable ou encore la fin du gaspillage.

Concernant le carburant, cet aspect sera l'un des points clés de la réglementation moteur 2026. Sur la question des déchets, la discipline souhaite bannir à l'horizon 2025 l'utilisation de sac plastique à usage unique et recycler ou détruire les ordures, entre autres initiatives.

Toutefois, pour Sebastian Vettel, l'accent est à surtout mettre sur l'empreinte carbone liée aux spectateurs, et à leurs déplacements, dans des saisons avec de plus en plus de Grands Prix lors desquels l'affluence est en constante augmentation en raison de la popularité de la F1. Il estime que c'est au championnat de réinvestir une partie de ses profits auprès des organisateurs de courses afin qu'ils parviennent à des solutions plus durables.

"Tout type d'événement qui attire une grande foule doit être à la hauteur des responsabilités qui accompagnent notre époque", a déclaré le quadruple Champion du monde lors d'un sommet organisé par World eX. "Il est évident que nous attirons beaucoup de monde en Formule 1. Je pense que la discipline a gagné en popularité ces dernières années, avec de nouvelles bases de fans, notamment en Amérique du Nord, ce qui permet à notre sport de prendre de l'ampleur."

"Mais cela implique qu'il y a plus de gens qui se rendent sur le circuit et qui doivent être gérés lorsqu'ils y sont. Donc oui, il y a beaucoup de choses à faire, comme pour les autres grands événements. Évidemment, la façon dont les gens se rendent à l'événement, les transports en commun, ce n'est pas seulement un sujet important en général, mais il y a également [plus spécifiquement] les allées et venues pendant les épreuves. Je pense donc qu'il y a beaucoup de choses à faire."

"En fin de compte, il faut prendre une partie du chiffre d'affaires ou de l'argent que la Formule 1 en particulier génère et essayer de le réinvestir en faveur des promoteurs, afin de leur donner la possibilité de décider d'une solution meilleure, plus verte et plus propre lorsqu'il s'agit de gérer les foules et l'épreuve."

Sebastian Vettel, Aston Martin AMR22

Sebastian Vettel, Aston Martin AMR22

Même si les événements de sport automobile ne sont en eux-mêmes pas plus polluants que d'autres événements impliquant des déplacements de masse, la discipline fait naturellement partie des activités qui font l'objet d'une attention accrue de la part du reste de la société. Selon Vettel, la Formule 1 peut répondre à toutes les questions existentielles posées par l'extérieur en s'engageant pleinement dans le développement de technologies durables bénéfiques à la société dans son ensemble.

"En fin de compte, cela ne fait pas une grande différence que nous pilotions des voitures, ou que nous organisions un concert ou d'autres choses, si on tient compte du public important et de l'empreinte de la foule elle-même. Mais on en revient à la question de la pertinence. Et si nous ne trouvons pas un moyen de contribuer réellement à orienter le changement, et à faire en sorte que tout le monde profite de ce que nous faisons pour le plaisir, et de l'innovation en matière d'ingénierie qui en découle, alors je pense que très bientôt la question qui se posera [sera] : 'OK, c'est quoi le but ?'"

"Nous comprenons l'intérêt du sport automobile, parce que nous aimons ça, nous sommes des passionnés, et vous n'avez pas besoin de nous l'expliquer. Mais si vous faites un zoom et que vous vous adressez à un public qui n'a rien à voir avec le sport automobile, je pense que ces questions reviendront à l'avenir, à juste titre. C'est donc à nous d'être en avance, d'avoir un tour d'avance et de ne pas nous faire doubler, pour ainsi dire, avec la puissance énorme dont nous disposons."

"Dans le sport automobile, nous dépensons beaucoup d'argent, mais cela implique beaucoup d'innovation, d'ingénierie et de puissance qui peuvent être canalisées dans une meilleure direction, afin que tout le monde, même en dehors du sport automobile, en profite un jour, que la réponse soit électrique, à hydrogène ou autre."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Albon explique sa confiance chez Williams par rapport à Red Bull
Article précédent

Albon explique sa confiance chez Williams par rapport à Red Bull

Article suivant

Le règlement moteur 2026 de la F1 officiellement approuvé

Le règlement moteur 2026 de la F1 officiellement approuvé