Vettel : Aucun "raccourci" face à la "souffrance" de Ferrari

Sebastian Vettel estime qu'il n'y a aucun "raccourci" pour sortir Ferrari de la "souffrance" dans laquelle l'écurie se trouve depuis le début de saison 2020 de F1.

Vettel : Aucun "raccourci" face à la "souffrance" de Ferrari

Alors que le fond semblait avoir été touché en Belgique avec un zéro pointé en course, le Grand Prix d'Italie s'est terminé pour Ferrari dès le 24e tour, quand la SF1000 rescapée de Charles Leclerc s'est écrasée contre le mur de pneus à la sortie de la Parabolique. Heureusement indemne, le Monégasque a reconnu son erreur, lui qui a attaqué trop fort au volant d'une voiture instable elle-même chaussée de pneus durs.

Lire aussi :

De l'autre côté du garage de la Scuderia, les choses ont tourné court pour Sebastian Vettel dont les freins ont lâché dès le sixième tour, heureusement sans provoquer d'accident grave. L'Allemand ne se cache pas derrière son petit doigt et reconnaît que les choses sont très compliquées actuellement, à tel point qu'il est difficile de garder la tête haute.

"Elle est sur mes épaules, donc naturellement elle devrait se tenir haut, mais elle est peut-être un peu inclinée en ce moment", a-t-il déclaré après la course de Monza. "Il n'y a pas de raccourcis dans la vie et nous sommes dans cette position parce que nous le méritons probablement. Nous souffrons, l'équipe entière souffre, et je fais partie de l'équipe."

Alors que Ferrari s'apprête à fêter son 1000e GP en F1 au Mugello, ce double abandon au GP d'Italie ne pouvait pas intervenir à un pire moment. Mais Vettel refuse d'y voir une quelconque malchance. "Tout arrive pour une raison, et nous sommes lents. C'est dur, et je ne suis pas le seul qui souffre."

Lire aussi :

Le quadruple Champion du monde pense tout de même qu'il y a des chances de voir la situation de Ferrari s'améliorer d'ici la fin d'année, même s'il reconnaît qu'il n'y aura pas de solution facile aux problèmes de l'écurie. "C'est très difficile pour nous en ce moment, pour toute l'équipe. Mais nous sommes dans cette position et nous devons essayer de faire de notre mieux pour que la saison se termine de manière digne."

"Nous avons encore beaucoup de courses devant nous et beaucoup de choses à apprendre et à comprendre, donc il y a beaucoup de travail. Nous devons nous concentrer sur ce point. Si je pouvais choisir, je ne voudrais pas être ici. Je voudrais être dans la voiture sur la piste en ce moment, et pas au fond du peloton. Mais parfois, vous n'avez pas le choix et vous devez faire avec ce que vous avez. Pour le moment, c'est comme ça, alors il faut garder la tête haute, même si c'est difficile."

partages
commentaires

Related video

Ocon explique pourquoi il n'a pas fini le GP avec les pneus mediums

Article précédent

Ocon explique pourquoi il n'a pas fini le GP avec les pneus mediums

Article suivant

L'écurie Williams désigne son nouveau directeur par intérim

L'écurie Williams désigne son nouveau directeur par intérim
Charger les commentaires