Vettel : "La dernière marche a toujours été la plus dure"

La saison dernière, Ferrari a véritablement fait son retour aux avant-postes en jouant le titre pour la première fois depuis la saison 2012 de Formule 1.

Sebastian Vettel était même en tête du championnat à la trêve estivale, une situation qu'il n'avait plus connue depuis l'épopée Red Bull Racing et son dernier titre mondial en 2013, et qu'il a logiquement savourée, même si la couronne lui a finalement échappé suite à un automne catastrophique avec une série de sept Grands Prix sans victoire.

"Au final, un pilote veut toujours gagner, et quand on est compétitif au début, on ne sait pas si ce sera suffisant pour se battre pour le championnat", commente Vettel. "D'habitude, c'est très simple : si la voiture est rapide et qu'on fait bien son travail, alors au fil de la saison, on arrive à de bonnes nouvelles ou à de mauvaises nouvelles. Pour la plupart, je pense que les nouvelles ont été bonnes. Il y a quelques semaines qui ont été douloureuses pour nous, mais dans l'ensemble, c'est toujours génial si on a un package que l'on peut utiliser pour se battre."

Suite à une lutte intense, c'est par Lewis Hamilton qu'a été vaincu Vettel, qui se délecte de sa bataille face au pilote Mercedes.

Lorsqu'il lui est demandé s'il a apprécié de se battre face à celui qui l'a égalé en tant que quadruple Champion du monde, l'Allemand répond : "Oui, vraiment. On ne peut mettre en doute son talent et sa vitesse. Il est très rapide et ne commet pas beaucoup d'erreurs. Jacques [Villeneuve] a dit que Michael [Schumacher] était le meilleur et le plus dur contre qui se battre. C'est exactement ça, si on se bat contre le meilleur, on se hisse au niveau supérieur. Beaucoup de choses que j'ai faites étaient justes, mais aujourd'hui, j'espère que penser de façon un peu différente ou être juste un peu plus sage me permettra de faire mieux."

Ferrari a profité de la nouvelle réglementation de 2017 pour revenir au premier plan, avec notamment des F1 plus larges aux pneus également plus volumineux qu'auparavant. Il reste à savoir ce que la Scuderia parviendra à accomplir cette saison, alors que la donne technique reste sensiblement identique à l'an passé.

"Je pense que nous avons une bonne plateforme saine sur laquelle construire en début d'année", estime Vettel. "Ce qu'il faut, c'est monter cette dernière marche. La dernière marche a toujours été la plus dure. Cela fait quelques mois que nous nous focalisons sur l'an prochain, nous essayons de rendre la voiture plus rapide, avec une unité de puissance plus puissante, et nous verrons où nous nous situons."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités