Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
10 jours

Vettel : Ferrari est "loin" de son ambition de contrôler les courses

partages
commentaires
Vettel : Ferrari est "loin" de son ambition de contrôler les courses
Par :
11 août 2019 à 09:30

Sebastian Vettel estime que la Scuderia Ferrari est "assez loin" de l'ambition qu'elle s'est fixée de pouvoir contrôler des courses, au vu de ses performances irrégulières en fonction des circuits.

En dépit d'un compteur de victoires bloqué sur zéro depuis le début de la saison, Ferrari a été sur certaines pistes la meilleure écurie et avait sur d'autres le rythme pour se battre aux avant-postes. Des problèmes techniques ou des erreurs ont empêché la structure de concrétiser sa force, qui se situe par ailleurs principalement sur les tracés comportant de longues lignes droites et un nombre réduit de virages à basse vitesse.

Lire aussi :

En Hongrie, sur une piste lente et sinueuse, les Rouges ont pris une claque puisque le vainqueur Lewis Hamilton a terminé l'épreuve avec plus d'une minute d'avance sur la première SF90, un gouffre. "Nous avons de la marge pour progresser, c'est dans les virages que nous sommes en difficulté", a déclaré Sebastian Vettel, qui a par ailleurs terminé troisième. "Avec ça, vient l'avantage dans les lignes droites, l'un va avec l'autre, mais si nous pouvions échanger nous le ferions."

"Nous avons ajouté des petites pièces sur la voiture. Elles fonctionnaient [à Budapest] mais bien sûr pas assez pour que l'on se rapproche véritablement. Il y a des pistes à l'avenir, surtout Spa et Monza, qui pourraient être meilleures pour nous. Mais au final, notre ambition est vraiment de forcer les choses à se produire, d'être en contrôle de la course. Par rapport à notre niveau aujourd'hui, nous en sommes assez loin."

Lire aussi :

Toutefois, le quadruple Champion du monde estime que même si l'écart était important en piste sur le Hungaroring, Ferrari avait conscience de sa faiblesse et ne subira pas de contrecoup sur le plan moral. "Nous avons eu une confirmation, donc je ne pense pas que ce soit un pas en arrière. Nous avions quelques pièces, il s'agissait d'un petit pas en avant, mais ça montre que ce n'est pas suffisant. Il est important que l'état d'esprit au sein de l'équipe reste positif, ce qui est le cas."

"Il est clair que nous ne sommes pas au niveau où nous voulons être, [il suffit de] regarder le classement, de regarder une course comme [la Hongrie], de regarder les domaines en piste où nous manquons de performance. Nous corrigeons ces choses. Nous travaillons très dur, nous ne manquons pas d'implication. La clé est de rester calme, de faire nos devoirs et d'essayer de revenir autant que possible."

Article suivant
La F1 travaille "d'arrache-pied" sur des carburants synthétiques

Article précédent

La F1 travaille "d'arrache-pied" sur des carburants synthétiques

Article suivant

SportPesa annule des contrats, mais pas celui avec Racing Point

SportPesa annule des contrats, mais pas celui avec Racing Point
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Fabien Gaillard