Vettel : La FIA "n'a pas été très professionnelle" avec ma pénalité

Sebastian Vettel estime que la FIA n'a pas été "très professionnelle" dans sa gestion de la pénalité qui lui a été infligée lors du Grand Prix d'Émilie-Romagne.

Vettel : La FIA "n'a pas été très professionnelle" avec ma pénalité

Sebastian Vettel a dû subir une pénalité de 10 secondes en raison d'une infraction commise par son écurie sur la grille de départ, celle-ci n'ayant pas monté, comme le règlement l'exige, ses pneus alors que le signal des cinq minutes avant le départ avait été donné. L'Allemand avait en effet été victime de problèmes de freins qui ont nécessité une intervention de la part de ses mécaniciens et un remplacement en urgence des tambours à l'arrière, ce qui l'a en sus obligé à partir des stands.

L'infraction constatée sur la grille n'a pourtant donné lieu à une pénalité qu'au 22e tour de la course, dans un moment où cela a surtout réduit à néant les chances de l'Allemand de mieux figurer.

Lire aussi :

Si Vettel a dû abandonner dans l'avant-dernier tour de l'épreuve, il s'est tout de même montré frustré par la manière dont la situation a été gérée par la direction de course. "Évidemment, les gars ont tout essayé sur la grille et je pense qu'ils ont très bien fait, ils étaient vraiment alertes", a déclaré Vettel à propos de ses problèmes d'avant course.

"Je pense que nous aurions pu avoir une meilleure course si la FIA était plus alerte parce que je pense que nous avons enfreint une règle, je suppose, c'est pourquoi nous avons eu une pénalité, mais ils ne se sont pas inquiétés jusqu'à ce que la course soit bien avancée, donc à ce moment-là, la pénalité nous a coûté beaucoup plus qu'elle ne l'aurait fait plus tôt dans la course. Ce n'est pas très professionnel."

Pourtant, le directeur de course de la FIA, Michael Masi, a estimé que le temps pris par les commissaires pour rendre la décision n'était pas particulièrement inhabituel. "Je ne sais pas si cela a pris plus de temps qu'il ne fallait. Le délégué technique l'a évidemment signalé."

"Une fois que cela a été signalé par le délégué technique, étant donné que le rapport papier qu'il présente apparaît ensuite dans le système de gestion des documents, c'est à ce moment-là que les commissaires ont examiné le règlement, confirmé les preuves et déterminé quelle était la pénalité."

Le problème qui a touché Vettel s'est également déclaré sur la voiture de Lance Stroll. Otmar Szafnauer, le directeur d'Aston Martin, a ainsi déclaré après la course : "Ce qui s'est passé, c'est que nous avons fait surchauffer les freins arrière et les tours de mise en grille n'ont pas été faits au rythme normal dont nous avons l'habitude, donc nous n'avons pas eu le flux d'air [suffisant]. Mais malgré cela, nous en sommes conscients et les réglages étaient tels qu'ils n'auraient pas dû prendre feu, mais malheureusement ça a été le cas. Nous les avons donc fait surchauffer mais nous ne savons pas pourquoi ni comment."

Avec Pablo Elizalde et Adam Cooper

partages
commentaires
Latifi ne savait même pas qu'il avait accroché Mazepin
Article précédent

Latifi ne savait même pas qu'il avait accroché Mazepin

Article suivant

Ricciardo a "ravalé sa fierté" en laissant passer Norris

Ricciardo a "ravalé sa fierté" en laissant passer Norris
Charger les commentaires