Vettel : Finir la 1ère course, "impossible" de penser au titre

S”il s’est montré solidaire envers son équipe à Bahreïn en rappelant qu’un team gagne ou perd dans l’unité collective, Sebastien Vettel n’est est pas moins réaliste et a chassé toute pensée pour le titre mondial pilote 2014 dans l’immédiat

S”il s’est montré solidaire envers son équipe à Bahreïn en rappelant qu’un team gagne ou perd dans l’unité collective, Sebastien Vettel n’est est pas moins réaliste et a chassé toute pensée pour le titre mondial pilote 2014 dans l’immédiat. Le pilote allemand n'a pour l'heure qu'un objectif : celui de rallier l'arrivée du Grand Prix d'Australie, manche d'ouverture d'une saison 2014 s'annonçant tumultueuse.

Incapable de boucler le moindre tour de piste hier à cause de deux pannes dans le début de ses tours d’installation, le Champion du Monde a de nouveau rencontré un début d’incendie sur sa monoplace ce matin, après être parvenu à boucler un nombre de tour cependant plus satisfaisant.

Christian Horner, Directeur de l’Equipe, reconnaît que Red Bull se trouve actuellement « 10 jours derrière » son programme piste estimé. Une situation signifiant que Vettel sait ne pouvoir se présenter à Melbourne dans quelques jours en tant que favori pour la gagne ou le podium.

« La fiabilité n’est pas là où nous la souhaitons », poursuit Vettel. « Trop de choses tombent en panne, nous ne roulons pas suffisamment. Mais dans deux semaines, nous sommes à Melbourne et sommes impatients de rouler avec les nouvelles pièces, etc. Mais il est impossible de faire des prévisions à ce stade », prévient-il.

Vettel est conscient du fait que vitesse mise de côté, le plus important reste actuellement de permettre à son auto de rallier l’arrivée des premières manches de la saison afin de ne pas concéder un écart irrattrapable dès les premières manches extra-européennes. Il faut dire que face aux problèmes de son équipe, d'autres teams propulsés par Mercedes se montrent bien plus solides à tous les niveaux, et ont déjà bouclé des simulations de course.



« Le feeling de la voiture est bon, j'en suis très heureux. Bien entendu, il s’agit d’un pas en arrière par rapport à l’an dernier en termes d’adhérence globale [du fait des nouvelles règles, ndlr], mais ce n’est pas trop mal », poursuit Vettel. «Il y a beaucoup d’espoir de ce côté. Mais je suis conscient du fait qu’actuellement, nous avons beaucoup de problèmes, et que nous ne sommes pas en mesure de trouver encore un rythme. Ceci dit, je suis confiant quant au fait que nous aurons beaucoup de temps cette année pour nous assurer de trouver le rythme et monter en puissance».

« Pour le moment, il est impossible d’avoir toute attente », a poursuit Vettel, questionné sur ses chances de pouvoir sauver son titre mondial une nouvelle saison. « Bien sûr, notre fiabilité est mauvaise à ce stade, sinon nous ferions plus de roulage. Mais il est également impossible de juger la vitesse. Le but est similaire à celui des années passées. Au début, on limite les attentes car on ne sait pas à quel point l’on est compétitif. Puis l’on réalise qu’on l’est, et l’on veut gagner».

« C’est le but cette année. Cela ne sert à rien de dire que nous voulons gagner le championnat. Premièrement, nous devons nous assurer de faire le meilleur travail possible, et d’essayer de finir la première course ; de là, on verra ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités