Vettel/Hamilton : "Tout va bien tant que nous plaisantons"

partages
commentaires
Vettel/Hamilton :
Par : Basile Davoine
26 mars 2018 à 14:20

Une petite joute verbale a animé la conférence de presse post-qualifications le week-end dernier à Melbourne, mais il ne fallait y voir qu'un trait d'humour entre Sebastian Vettel et Lewis Hamilton.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 mène au départ
Sebastian Vettel, Ferrari lors de la conférence de presse
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1, sur le podium
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari, sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+
Le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari, sur le podium
Le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari SF71H fête sa victoire avec Maurizio Arrivabene, team principal Ferrari dans le Parc Fermé
Le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari fête sa victoire sur le podium avec le trophée et du champagne

Samedi à Melbourne, la traditionnelle conférence de presse organisée après les qualifications a donné lieu à une petite passe d'armes orale entre Sebastian Vettel et Lewis Hamilton. Sur fond de discussion autour du mode moteur utilisé par Mercedes en Q3, certains ont voulu voir de la défiance dans la bouche du Britannique lorsqu'il a lancé à son homologue de chez Ferrari qu'il avait attendu le dernier tour avant d'aller aussi vite pour "effacer le sourire sur [son] visage".

Baptisé mode "fête" par Hamilton, le mode d'exploitation le plus puissant du V6 Mercedes-Benz a cristallisé l'attention dans le paddock de l'Albert Park, et engendré un autre instant savoureux lorsque Vettel a répondu à l'assistance que son rival pouvait faire la fête autant qu'il voulait, si Ferrari faisait la fête à son tour le dimanche soir.

La suite des événements a donné raison à Vettel, qui s'est imposé à Melbourne en ouverture de la saison, non sans profiter avec une grande réussite du timing de la voiture de sécurité virtuelle. Interrogé après sa victoire, le quadruple Champion du monde assure qu'il n'y a vu aucune revanche par rapport aux propos tenus la veille : "Pas vraiment. Il a dit qu'il plaisantait, et je le crois."

Depuis l'épisode polémique du Grand Prix d'Azerbaïdjan l'an dernier – quand Vettel avait donné un coup de roue délibéré à Hamilton sous régime de voiture de sécurité –, les relations entre les deux hommes sont scrutées. Une quête de tension qui devrait rester vaine selon le pilote de la Scuderia, en dépit du passif dont il a pleinement conscience. 

"Je ne pense pas que nous ayons besoin d'en arriver à ce niveau", insiste-t-il. "Tout va bien tant que nous plaisantons l'un avec l'autre, et mis à part un moment l'année dernière [à Bakou], il n'y a pas de problème entre nous."

"Même si nous sommes des personnes différentes, je crois que nous partageons – nous tous – une passion commune et que ça nous rend égaux. Nous aimons la course et nous essayons de faire de notre mieux une fois que nous sommes dans la voiture, et de battre tous les autres. À cet égard, je ne vois pas pourquoi nous ne devrions pas bien nous entendre."

Prochain article Formule 1
Red Bull encouragé par le meilleur tour de Ricciardo

Previous article

Red Bull encouragé par le meilleur tour de Ricciardo

Next article

Championnat parallèle : Ecclestone conseille à Liberty de se méfier

Championnat parallèle : Ecclestone conseille à Liberty de se méfier