Vettel - "Il reste du potentiel à débloquer"

Pour son premier Grand Prix à Monza avec Ferrari, Sebastian Vettel a tenu son rang, à savoir la première force derrière le duo Mercedes. Le pilote allemand se montre assez confiant à l’issue de la première journée.

Troisième des EL1, Sebastian Vettel assistait, impuissant, à la prestation sans faille des intouchables Flèches d’Argent. Le quadruple champion du monde accusait en effet un retard de plus de une seconde et demie à l’issue de ce premier roulage du vendredi matin.

Toujours troisième à l’issue des EL2, Vettel pouvait se satisfaire d’avoir comblé un peu de son déficit face aux Mercedes, ne comptant cette fois "que" 0,759 secondes de retard sur Hamilton à l’issue de cette seconde séance du vendredi. Au passage, Sebastian Vettel a pu apprécier l’accueil qui lui fut fait par les tifosis, pour sa première fois en rouge à Monza, là où il a décroché son tout premier succès en Formule 1 en 2008, sur une modeste Toro Rosso.

"Ce n'est que vendredi, mais c'est déjà énorme de ressentir l'engouement du public!", s’enthousiasme-t-il à l’issue de cette première journée. "Il faut que l'on s'améliore pour demain, on peut faire quelques choses pour réussir cela. Je suis assez content de la journée. Les Mercedes ont l'air compétitives mais il est toujours difficile de jauger un vendredi".

"Pas de surprise, ils ont l'air rapides, s'ils ne sont pas en première ligne demain ça sera une surprise, mais on aime les surprises !", poursuit Vettel. "On fera donc notre maximum. La première ligne est importante partout, mais ici c'est l'un des circuits les plus faciles pour dépasser. On doit faire un pas en avant avec la voiture, car il reste du potentiel à débloquer".

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Sebastian Vettel
Type d'article Résumé d'essais libres
Tags ferrari, monza, vettel