Vettel - "J'étais à court de magie!"

Sebastian Vettel ne peut pas se satisfaire de son Grand Prix d'Autriche. Tout d'abord parce que le podium qui lui était promis s'est envolé lors d'un arrêt au stand qui s'est éternisé, conséquence d'un ennui survenu sur la roue arrière-droite.

Classements : Les championnats après l'Autriche

L'Allemand, ressorti derrière Felipe Massa, a ensuite dû cravacher pour tenter de récupérer la troisième marche du podium. Revenu dans les échappements du pilote Williams, il n'a toutefois rien pu faire, même à l'aide du DRS. La puissance du bloc Mercedes a notamment joué en faveur du Brésilien. Etait-il possible de reprendre l'avantage?

"Si la course avait été beaucoup plus longue, oui, mais il a fait du bon travail ; quelques petites erreurs mais rien de suffisant", répond Vettel. "La Williams est très difficile à dépasser et avait un très bon rythme aujourd'hui. J'essayais de créer l'opportunité mais je n'y suis pas arrivé, j'étais à court de magie!"

Mercedes est plus longtemps à fond

L'autre déception concerne le rythme affiché par la Ferrari derrière les deux Mercedes. La Scuderia espérait pouvoir menacer un peu plus l'hégémonie des Flèches d'Argent, il n'en a rien été.

Vettel ne pense pas que Ferrari est en difficulté, mais constate les nombreux progrès de la concurrence.

"La voiture était bonne mais les autres ont pu trouver un peu. C'est très simple à expliquer, Mercedes a l'air de pouvoir utiliser son mode haute puissance plus souvent en course, quelles que soient les conditions, et Williams a le même moteur, donc à cet égard, ce n'est pas une surprise."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Circuit Red Bull Ring
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags autriche, ferrari, reaction