Vettel - Les F1 ne font plus peur aux pilotes

Sebastian Vettel n'a jamais caché son désamour pour les F1 hybrides, depuis leur apparition en 2014. Le quadruple Champion du Monde s'interroge à propos des monoplaces actuelles, mais également au sujet du désintérêt croissant du public.

À l'instar de Kimi Räikkönnen quelques jours plus tôt, l'Allemand estime que la notion de danger manque aujourd'hui en Formule 1. Il ajoute également vouloir retrouver un son plus puissant.

"Je me souviens avoir assisté au Grand Prix à Hockenheim avec mon père. Nous étions debout dans l'une des longues lignes droites dans la forêt, et nous écoutions le son des moteurs au loin," a confié Vettel à Sport Bild.

Lire aussi : Vettel - La F1 est trop chère et pas assez spectaculaire

"Et lorsque je suis arrivé en Formule 1, je dois avouer que j'avais peur la première fois. Alors ne vous méprenez pas, il est encore difficile de piloter ces voitures, mais elles ne font plus peur aux jeunes pilotes car elles ne représentent plus le même défi."

Vettel préserve sa vie privée

Récemment, Bernie Ecclestone avait ouvertement critiqué le pilote Ferrari, ainsi que son Directeur d'équipe et son compatriote, Nico Rosberg. À contrario, le Grand Argentier de la F1 apprécié Lewis Hamilton, car il estime que sa présence médiatique fait du bien à la discipline.

Mais Sebastian Vettel tient une nouvelle fois à affirmer que cet aspect des choses ne l'intéresse guère, lui qui mène une vie de famille tranquille, à l'abri des regards.

"Personnellement, je ne me soucie jamais de quelle voiture possède un grand sportif," affirme-t-il. "Je me fiche également de savoir à quoi ressemble sa petite amie, je m'intéresse seulement à ce qu'il réalise en tant que sportif."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags bruit, danger, f1 moderne, sebastian vettel, son, vie privée