Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
18 jours
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
31 oct.
Prochain événement dans
37 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
04 déc.
Prochain événement dans
71 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
79 jours

Vettel débouté : Laissez-nous piloter ou arrêtez de faire des parkings

partages
commentaires
Vettel débouté : Laissez-nous piloter ou arrêtez de faire des parkings
Par :

Sebastian Vettel a élargi le cadre spécifique de sa pénalité confirmée du GP du Canada à l'état actuel de la F1 qui selon lui influence par la manière dont sont pensés les circuits provoquant le surencadrement du pilotage.

Troisième et quatrième à respectivement 0''649 et 0''728 des commandes établies par Valtteri Bottas en EL2, Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont mené un vendredi d'essais studieux au cours duquel l'évaluation du comportement des pneus n'a pas été facile avec les conditions glissantes de la piste lors des 90 premières minutes, mais évolutives de manière positive par la suite.

Le duo Ferrari avait auparavant été séparé par la Red Bull de Verstappen en EL1, et a testé au cours de ce vendredi de nombreuses évolutions comme beaucoup équipes. Las, Vettel n'avait visiblement guère de raisons de se montrer joyeux au sujet de ces nouveautés. "Ce n'est pas si bon, pour être sincère, nous avons beaucoup de travail devant nous", annonçait-il, visage fermé, après les EL2. "Ça n'a pas apporté ce que nous attendions, alors on verra ce que l'on peut trouver d'ici demain pour être un peu mieux."

Néanmoins, tout cela était bien anecdotique devant le parterre de journalistes qui l'attendait au terme de la dernière séance du jour. Toutes les questions adressées à l'Allemand portaient en effet sur la décision des commissaires sportifs de ne pas infléchir sur leur décision initiale de lui attribuer la pénalité de cinq secondes lui ayant coûté la victoire du Grand Prix du Canada au détriment de Lewis Hamilton.

Lire aussi:

"Je pense qu'on ne partageait pas l'opinion des commissaires pendant la course et nous pensions pouvoir apporter quelque chose de nouveau, mais évidemment nous sommes déçus que ça n'aille pas plus loin. C'est tout, il faut aller de l'avant."

Globalement, Vettel élargit son mécontentement par un questionnement du surencadrement de la discipline, au risque de justifier son propre pilotage au Canada par des généralités observées en F1 et touchant les cordes sensibles des fans.

"Tout le monde est impacté par ça. Ça a commencé il y a longtemps, avec des choses comme : 'oh, est-ce qu'il a franchi la ligne blanche, ou a-t-il trop pris de vibreur'. Laissez-nous faire ce que nous voulons ! Si vous n'êtes pas contents de la manière dont nous faisons la course ou pilotons, faites des circuits différents, c'est aussi simple que ça ! Pas des parkings avec des lignes et des vibreurs dessus, comme celui-là ! Mais c'est comme ça. Que peut-on y changer ? Il faut brûler toute la paperasse."

Motorsport Network annonce les vainqueurs du jeu concours pour le GP de France

Article précédent

Motorsport Network annonce les vainqueurs du jeu concours pour le GP de France

Article suivant

Pas de joie anticipée pour McLaren en dépit d'essais libres solides

Pas de joie anticipée pour McLaren en dépit d'essais libres solides
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Catégorie EL2
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari Races
Auteur Guillaume Navarro