Vettel - "Ma plus belle deuxième place"

Deuxième sous le drapeau à damier à Monza, Sebastian Vettel n’a rien pu faire face au rythme diabolique de la Mercedes de Lewis Hamilton.

Tandis que le Britannique et son équipe sont placés sous investigation par la FIA pour n’avoir pas respecté les pressions pneumatiques minimales, le pilote Ferrari ne cache pas son plaisir de s’être retrouvé sur le podium pour la course à domicile de Ferrari. 

Après un départ difficile, l’Allemand pensait d’abord pouvoir chasser Hamilton devant lui, mais il a rapidement dû se faire une raison. 

"Après les deux premiers tours, nous étions dans des chronos similaires, j’ai pensé que nous avions peut-être une chance de réduire l’écart", admet-il. "Felipe [Massa] et moi avons semblé en difficulté avec les pneus. Lewis faisait ce qu’il faisait, c’était incroyable à voir, sans aucune chance de rester proche de lui."

Vettel a ensuite résisté au retour de Nico Rosberg, avant que ce dernier ne voit son moteur partir en fumée à deux tours de l’arrivée. 

"Après ça notre course a été assez solitaire. Compte tenu du rythme de Lewis, je savais que Nico aurait éventuellement le même rythme, il réduisait l’écart et c’était de plus en plus serré, mais je crois que nous aurions réussi même si Nico n’avait pas abandonné. Au final, c’est la meilleure seconde place que j’ai jamais eue, que d’émotions."

Devant des Tifosi ravis de revoir une monoplace au Cheval Cabré sur le podium, Vettel a clamé son amour pour Monza, menacé de disparition du calendrier à court terme : "Si nous retirons ça du calendrier pour de merdiques raisons d’argent, cela déchirera nos cœurs. C’était une journée incroyable."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags monza, scuderia, tifosi