Vettel ne s'inquiète pas pour Mercedes après des essais difficiles

Sebastian Vettel estime que Mercedes va se reprendre après des essais hivernaux compliqués le week-end dernier à Bahreïn, même si l'écurie ne pourra compter sur son "kilométrage miracle" des années précédentes.

Une fois n'est pas coutume, Mercedes est ressorti des essais de pré-saison avec le kilométrage le plus faible de l'ensemble du plateau. L'écurie septuple Championne du monde en titre a connu des problèmes de fiabilité mais également d'instabilité et n'a finalement parcouru qu'un total de 1645 km quand AlphaTauri et Alfa Romeo en ont engrangé 2284 et Red Bull Racing 1997.

Une situation qui a fortement contrasté avec les saisons précédentes où, même si tout n'a pas été parfait, le roulage s'effectuait moins dans la douleur. De l'avis de beaucoup d'observateurs, s'il ne faut bien entendu pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, Mercedes est en retrait par rapport à Red Bull alors qu'approche la première manche de la saison, toujours sur le circuit de Sakhir.

Profitez de notre offre avant qu'il ne soit trop tard :

Désormais pilote Aston Martin et propulsé par un moteur Mercedes, Sebastian Vettel estime en tant qu'observateur intéressé que ces tests ne sont pas rédhibitoires pour le constructeur allemand. "Il est probablement juste de dire que Mercedes n'a pas eu le kilométrage miracle de ces dernières années. Mais je suis sûr que ça ira pour la première course. Et Red Bull fait ce qu'il est censé faire : les challenger. Donc je pense que ce sera soit Mercedes, soit Red Bull."

Une vision des choses partagée par un autre pilote, membre de la filière Mercedes, George Russell, qui estime que la situation n'est pas si dramatique que cela. "Je n'ai pas vraiment regardé les gars à l'avant, mais je leur ai demandé comment ça se passait. C'est Mercedes. Ils vont s'en sortir. Je suis assez confiant là-dessus."

Quant aux problèmes techniques rencontrés pendant les tests par Aston Martin (au niveau de la boîte de vitesses et du turbo), et qui ont grandement réduit son roulage, Vettel estime qu'il n'est pas si simple de les attribuer tout de go aux pièces fournies par Mercedes. "Il est vrai que l'unité de puissance est celle de Mercedes et que la boîte de vitesses est fournie par Mercedes, mais elle est tout de même installée dans notre voiture, donc il y a beaucoup de composants qui se mélangent à un moment ou à un autre."

"Pour être honnête, je ne sais pas encore d'où vient le problème, nous devons aller au fond des choses. En fin de compte, ça penchera plus d'un côté ou de l'autre, mais ça n'a pas d'importance. Le problème doit être réglé et analysé. Mais, comme je l'ai dit, on travaille évidemment ensemble parce que quoi que vous achetiez auprès de fournisseurs extérieurs, vous devez toujours le mettre dans votre voiture et le faire fonctionner."

Avec Jonathan Noble

 

partages
commentaires

Related video

Le circuit du GP d'Arabie saoudite révélé cette semaine

Article précédent

Le circuit du GP d'Arabie saoudite révélé cette semaine

Article suivant

Marko refuse de voir Red Bull comme le favori après les essais

Marko refuse de voir Red Bull comme le favori après les essais
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Mercedes , Aston Martin Racing
Auteur Fabien Gaillard