Vettel minimise l'étiquette de favori à Singapour

La pression du résultat est constante chez Ferrari, mais elle pourrait être un peu plus accentuée ce week-end à Singapour.

Le tracé urbain de Marina Bay est désigné comme étant favorable à la SF70H, comme l'ont été Monaco et Budapest plus tôt cette saison, et Mercedes ne cesse de renvoyer le statut de favori du week-end sur les épaules de la Scuderia. Deux semaines après un Grand Prix compliqué à domicile, à Monza, l'écurie de Maranello veut se racheter, avec encore en tête la colère de son président Sergio Marchionne. Une déception que comprend Sebastian Vettel, mais qu'il relativise également.

"Je n'étais pas en colère du tout, je pense que, comme je l'ai dit, c'était un grand jour en étant sur le podium et en ressentant la passion des fans", souligne le pilote allemand. "En matière de résultat, c'est certain que ce n'était pas notre meilleure course, mais compte tenu du samedi, je pense que c'était une belle remontée. Compte tenu du rythme que nous avions le dimanche, je ne pense pas que nous aurions pu faire mieux."

"Naturellement, quand on court devant ses fans, on veut gagner. Nous n'avons pas gagné, donc c'est suffisant pour avoir des raisons d'être déçus, mais je pense que, dans l'ensemble, nous devons aussi être justes : la saison a été très, très bonne jusqu'à présent, donc je crois qu'il y a beaucoup plus de points positifs que négatifs."

Serré avec Mercedes, peu importe le circuit 

Avant le début des hostilités dans la nuit de Singapour, nombreux sont ceux qui ont en tête les difficultés qu'avait rencontrées Mercedes lors de l'édition 2015. Le raccourci est tentant pour certains, en se remémorant les caprices de la W08 dans les rues de Monaco en mai dernier et, à un degré moindre, sur le tourniquet du Hungaroring fin juillet. Sebastian Vettel n'est cependant pas dupe, et s'attend à des Flèches d'Argent toujours redoutables en dépit des pronostics donnant l'avantage à Ferrari, voire à Red Bull Racing. 

Le contexte étant ce qu'il est, serait-ce toutefois une douche froide si la victoire n'était pas au rendez-vous dimanche ? "Je pense que ça dépend de la course", répond le quadruple Champion du monde. "Si l'on a la chance de gagner, et qu'on ne gagne pas, alors oui. Si l'on n'a pas la chance de gagner et qu'on ne gagne pas… Je ne sais pas. En théorie, ça devrait être un peu mieux ici qu'à Monza, mais je pense que ce sera serré. Nous avons vu que c'était serré peu importe l'endroit où l'on va, y compris sur les circuits qui conviennent vraiment à Mercedes ou qui conviennent vraiment à Ferrari."

"Je vais vous donner deux exemples", ajoute-t-il. "Si l'on prend le résultat des qualifications à Monaco, ce n'était pas tout noir ni tout blanc ; en termes de résultat oui, mais les écarts étaient très faibles, Valtteri [Bottas] était très, très proche d'être aussi en pole. Quand on regarde Spa, où l'on pourrait dire que c'était un circuit pour Mercedes, nous étions très forts en course, et aussi en qualifications. Donc je ne m'occupe pas de ça, je fais avec ce que nous avons, avec ce que je vais ressentir demain sur le circuit et dans la voiture. Bien sûr, ici c'est important d'avoir confiance en la voiture, ça fait une grosse différence, c'est comme ça sur les circuits urbains."

Sebastian Vettel refuse donc de voir le Grand Prix de Singapour comme une épreuve plus déterminante qu'une autre en vue de la lutte pour le titre mondial. S'il a perdu la tête du championnat à Monza, une première cette saison, il ne fait donc pas un impératif de récupérer son bien dès dimanche. "Je pense que c'est plus important d'être en tête le dimanche soir à Abu Dhabi, donc peu importe ce qui se passe et la manière dont ça se passe, l'objectif est clair", précise-t-il. "Mais oui, nous avons beaucoup de courses, beaucoup de temps pour prendre des points, et nous verrons le total à la fin."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Sous-évènement Jeudi
Circuit Singapore Street Circuit
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags marina bay, scuderia