Vettel mitigé dans sa quête de réglages parfaits

partages
commentaires
Vettel mitigé dans sa quête de réglages parfaits
Par : Basile Davoine
13 avr. 2018 à 08:13

Les pilotes Ferrari ont notamment eu du mal à identifier leur rythme sur les longs relais à Shanghai.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, fait des étincelles
Sebastian Vettel, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari
Casque de Kimi Raikkonen, Ferrari
La monoplace de Kimi Raikkonen, la Ferrari SF71H, dans les stands
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H

Sixième de la première séance d'essais libres à Shanghai vendredi matin, Sebastian Vettel a significativement réduit l'écart lors de la deuxième séance, mais tout en restant hors du tiercé de tête, à l'inverse de son coéquipier Kimi Räikkönen.

Bien que vainqueur des deux premières courses de la saison, à Melbourne et Sakhir, le leader du championnat n'est pas pour autant entièrement satisfait des sensations qui sont les siennes à bord de la SF71H. L'Allemand est à la recherche du set-up idéal sur un tracé qui semble taillé pour les Mercedes, convaincu que si la monoplace de Maranello est bien exploitée, elle se montrera redoutable.

"C'est vrai que j'ai eu des difficultés en Australie, c'était bien mieux à Bahreïn, mais ce n'est pas encore le niveau espéré", admet Sebastian Vettel à l'issue de la première journée d'essais libres du Grand Prix de Chine. "C'est difficile de trouver les réglages parfaits, mais si on les trouve, on libère tout le potentiel de la voiture. Aujourd'hui, c'était mitigé. C'était un peu mieux l'après-midi. J'espère que ce sera bien demain."  

Le feeling est une chose, mais sur le plan de la performance, Ferrari tient son rang. Derrière un Lewis Hamilton implacable tout au long de la journée, Vettel n'affiche finalement un retard qui ne se chiffre qu'à un dixième en EL2, avec les pneus ultratendres. Néanmoins, ces derniers paraissent plus que difficiles à exploiter sur la durée, et la Scuderia est l'équipe qui en a sélectionné le plus…

La feuille chronométrique de Kimi Räikkönen appuie le constat d'une SF71H qui peut être capable de rivaliser avec la Mercedes W08, puisque le Finlandais a pointé au deuxième rang des deux séances, se rapprochant à un souffle du Britannique dans l'après-midi, de sept millièmes.

"Il y a eu du trafic", se permet même de relativiser le Champion du monde 2007, qui demeure dans l'expectative :  "Sur les longs relais, nous n'avons pas vraiment pu savoir où nous nous situions. Nous verrons ce qui se passe demain."

"C'était serré aujourd'hui, demain qui sait comment ce sera ? C'est clairement un bon chrono, les choses peuvent énormément changer d'une journée à l'autre. Ça allait, le roulage était très limité sur les longs relais à cause de la pluie."

Prochain article Formule 1
Toro Rosso : Sans la pluie, ce sera dur de passer en Q3

Previous article

Toro Rosso : Sans la pluie, ce sera dur de passer en Q3

Next article

Les équipes autorisées à pousser davantage le moteur Renault

Les équipes autorisées à pousser davantage le moteur Renault