Vettel : Difficile de dire que la mort de Marchionne a eu un impact

partages
commentaires
Vettel : Difficile de dire que la mort de Marchionne a eu un impact
Par : Fabien Gaillard
4 nov. 2018 à 15:12

Pour Sebastian Vettel, il est difficile de dire que la mort de Sergio Marchionne durant l'été 2018 a eu une influence sur les résultats de la Scuderia Ferrari en Championnat du monde de F1.

Parmi les explications derrière la seconde partie de saison compliquée de Ferrari, si les raisons techniques ou personnelles ont été analysées, une autre a pu être évoquée, notamment par une figure aussi importante que Ross Brawn, manager sportif de la F1. Il s'agit du décès, au cœur de l'été, de Sergio Marchionne, le président de Ferrari.

Difficile en effet de ne pas voir la coïncidence entre les premières annonces autour de la santé du dirigeant italien, artisan du redressement de la Scuderia, autour du 21 juillet, et la course du GP d'Allemagne, qui s'est tenue le 22 juillet, et qui pour beaucoup représente le tournant de la saison, en raison de la sortie de piste de Sebastian Vettel, pourtant confortablement en tête.

Lire aussi :

Outre la victoire de Lewis Hamilton à Hockenheim, la pluie des qualifications de Hongrie offrira à Mercedes l'opportunité de remporter une course où l'écurie ne partait pas favorite (quelques jours après le décès de Marchionne, le 25 juillet), tout comme le tête-à-queue de Vettel en défense contre Hamilton à Monza permettra à ce dernier de remporter le GP d'Italie pour accroître son avance au championnat, alors même que la Scuderia Ferrari avait verrouillé la première ligne. 

Quand il est demandé à l'Allemand, dans le cadre d'une interview exclusive pour Motorsport.com, si le décès de Marchionne avait eu un impact sur l'équipe, il répond : "Eh bien, c'est possible, je pense qu'il serait faux de dire que ce n'est pas le cas. Je pense que oui, mais je pense que l'équipe a extrêmement bien réussi à rester soudée. Je pense que les résultats que nous avons obtenus ne sont pas représentatifs, et il n'est pas juste de tirer la conclusion que les résultats sont la conséquence de ce qui s'est passé."

"Évidemment, il était un membre clé de notre équipe et dirigeait notre équipe de bien des façons, et c'est sûr que si vous le perdez du jour au lendemain, ça va toujours être difficile. Mais, vous savez, nous formons une grande équipe, nous avons beaucoup de départements, beaucoup de gens en place et... vous savez, ils... Je ne veux pas dire qu'ils sont indépendants, mais ils savent ce qu'ils ont à faire. Ce n'est donc pas que c'est... vous ne pouvez pas sentir le changement d'un jour à l'autre. C'est pourquoi je veux dire qu'on ne peut pas affirmer que le résultat a été ainsi du jour au lendemain à cause de cela."

Lire aussi :

Interrogé également sur la pression supplémentaire éventuellement liée au statut de pilote Ferrari, le quadruple Champion du monde déclare : "Je ne sais pas, je ne sais pas. En quantité, je pense que c'est peut-être un peu différent. Mais Ferrari est différent. Je pense donc que c'est une bonne chose. Et je pense [...] que nous ne devrions pas voir l'enthousiasme d'un mauvais œil. Vous voyez ce que je veux dire ? Parce que dire 'Ah, trop de pression, trop d'attentes', [c'est le cas], mais je pense aussi que c'est une sorte de puissance supplémentaire d'avoir la nation derrière vous, comme l'Italie est derrière Ferrari, et [les gens] croient en Ferrari. Alors, évidemment, si nous ne sommes pas performants, ils seront déçus. Donc c'est... vous savez, ça va, ça fait partie du jeu."

"Ouais, ouais, je crois [que tout le monde connaît les règles du jeu]. Je pense qu'on ne devrait pas... clairement, parfois, ce n'est pas facile en tant qu'individu, peu importe le type de rôle. Toutefois, je pense que nous formons une grande équipe et que nous sommes forts, alors nous devrions nous concentrer sur le côté positif d'avoir cela, des gens derrière nous."

Avec Roberto Chinchero 

Article suivant
Hamilton veut "se rapprocher" des records de Schumacher

Article précédent

Hamilton veut "se rapprocher" des records de Schumacher

Article suivant

Technique - Que cachent les mystérieuses arêtes des fonds plats ?

Technique - Que cachent les mystérieuses arêtes des fonds plats ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités