Vettel ne cache pas sa déception d'avoir raté la victoire

Malgré sa deuxième place, Sebastian Vettel a une nouvelle fois réalisé une très belle opération dans la perspective du titre mondial

Malgré sa deuxième place, Sebastian Vettel a une nouvelle fois réalisé une très belle opération dans la perspective du titre mondial.

Dépassé par les deux McLaren Mercedes en début de course, l'Allemand a paru en difficulté durant la première partie du Grand Prix, avant de se refaire une santé dans le dernier relais.

En dépit de ce bon résultat, le champion du monde a fait part d'un brin de déception, estimant qu'aller chercher la victoire était possible sur le Hungaroring.

"Je pense que la victoire était à portée de mains aujourd'hui, ce n'était pas impossible. Les émotions sont mitigées. Pour le championnat c'était une bonne course avec beaucoup de monde qui termine derrière nous mis à part Jenson [Button]. Je pense que le message le plus important est que McLaren est très compétitif, particulièrement lors des deux dernières courses. Nous ne sommes pas heureux de ça, je suis sûr que Jenson l'est, alors nous devons être de retour à Spa," a déclaré Vettel.

"Aujourd'hui, je ne suis pas heureux à 100%. Je suis parti de la pole position et je sentais que je pouvais gagner la course, ce n'était pas impossible avec de nombreux pilotes qui ont fait de petites erreurs. Donc je ne suis pas totalement heureux car l'objectif est de gagner, pas de terminer deuxième. Nous avons pris de bons points aujourd'hui mais il y a un long chemin à parcourir. Nous avons vu à quelle vitesse les choses peuvent changer et nous devons nous assurer de voir le drapeau à damiers".

"Oui je suis heureux, mais pas entièrement. Nous allons quelque part, nous essayons d'être en pole le samedi, ce que nous avons fait hier, et de gagner le dimanche, ce que nous n'avons pas fait aujourd'hui. Il y avait une chance et nous ne l'avons pas exploitée, donc nous devons examiner cela".

Si la déception semblait l'emporter dans le discours de Vettel, il a pourtant augmenté son avance sur son dauphin au classement du championnat du monde, reléguant son coéquipier Mark Webber à 88 longueurs. Un argument insuffisant pour que l'Allemand commence à songer à un deuxième titre mondial.

"Le deuxième du championnat est Mark [Webber], mais je ne sais pas à combien de points, je m'en moque, je ne les calcule pas. Je vois Fernando [Alonso] devant moi avec un train de pneus différent et je ne pense pas au championnat quand je cours, je pense à essayer de gagner. Jenson a marqué plus de points aujourd'hui, d'autres en ont pris moins, mais ce n'est pas vraiment important. Notre objectif doit être de gagner des courses, et je peux vous le dire, nous avons encore très faim," a-t-il conclu.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Sebastian Vettel
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités