Vettel : La F1 ne doit pas négliger le coût humain des saisons longues

Sebastian Vettel estime que la Formule 1 ne doit pas négliger le coût humain des calendriers à rallonge qui deviennent la norme alors que 2022 devrait marquer une nouvelle saison record.

La Formule 1 devrait dévoiler la semaine prochaine, dans le cadre du prochain Conseil Mondial du Sport Automobile, son calendrier pour la saison 2022, un programme de 23 Grands Prix étant attendu. Le PDG de la discipline, Stefano Domenicali, a déjà confirmé que, même si elle finirait plus tôt que cette année, il s'agirait bien de la campagne la plus longue de l'Histoire.

Bien que cela suive une tendance amorcée depuis deux décennies, l'accélération récente de l'augmentation du nombre de GP soulève de plus en plus d'inquiétudes concernant les conditions dans lesquelles les équipes, qui ont déjà dû réduire la voilure en termes de personnel en raison du plafond budgétaire, opèrent et les niveaux de fatigue et de stress que les nombreux voyages autour du monde peuvent provoquer, sans compter les sacrifices personnels et familiaux impliqués.

Interrogé par Motorsport.com sur la pression qu'un calendrier de 23 courses pourrait faire peser sur les écuries, Sebastian Vettel, quadruple Champion du monde et pilote Aston Martin, estime que la situation est déjà très compliquée et qu'il s'agit d'une problématique que la F1 doit prendre en considération.

"Nous ne devons pas négliger le fait que nous sommes un groupe de personnes et d'êtres humains qui voyagent autour du monde", a déclaré Vettel. "Vous pouvez faire le calcul. Si nous avons 52 week-ends dans l'année, que 23 d'entre eux sont des courses et qu'il y a deux mois dans l'année où nous ne pouvons pas organiser de courses dans la plupart des endroits du monde, cela donne évidemment une saison très intense."

"L'objectif devrait être de trouver un moyen durable d'organiser notre saison, non seulement pour notre environnement, mais aussi vis-à-vis des ressources humaines. Lorsque vous avez autant de personnes impliquées, les week-ends sont bien plus longs que les samedis-dimanches que nous voyons à la télévision. Je pense que nous, les pilotes, nous nous trouvons du côté des chanceux."

Vettel a estimé qu'il était important que la F1 organise sa saison "de manière à ce que ces personnes puissent aussi avoir une vie normale en dehors de leur travail loin de chez elles". Puis il a ajouté : "La plupart d'entre eux, que ce soit les ingénieurs ou les mécaniciens, le personnel travaillant dans l'équipe, ils ont une famille ou des enfants dont ils veulent s'occuper. Donc, il faut faire très attention aux domaines dans lesquels nous voulons placer nos intérêts."

Daniel Ricciardo a fait écho aux propos de Vettel, estimant qu'il était crucial pour les équipes de rester soudées afin de maintenir le moral de chacun dans les moments difficiles. "Il est vraiment important pour l'écurie que des liens étroits soient tissés entre les membres de l'équipe", a déclaré l'Australien.

"[Nous sommes] loin de nos familles pendant de longues périodes, en particulier quand il y a trois courses consécutives, alors il faut pouvoir compter sur vos collègues pour vous aider si vous êtes un peu déprimé, si votre maison vous manque ou quoi que ce soit d'autre", explique celui qui a très peu vu sa famille depuis le début de la pandémie.

"J'espère vraiment que l'année prochaine le monde continuera à s'ouvrir et que nous pourrons interagir davantage avec l'équipe. Il ne s'agit pas seulement de la piste, mais [nous voulons] organiser des événements, des dîners, et je pense que le fait d'avoir une vie sociale en dehors du paddock lors d'un week-end de course aide à égayer le week-end. Je pense que c'est un moment important pour se détendre et pour atténuer le stress du voyage et du mal du pays ou autre."

Lire aussi :

partages
commentaires
Schumacher aux anges après avoir décroché la Q2 "au mérite"

Article précédent

Schumacher aux anges après avoir décroché la Q2 "au mérite"

Article suivant

LIVE F1 - Suivez le Grand Prix de Turquie en direct

LIVE F1 - Suivez le Grand Prix de Turquie en direct
Charger les commentaires