Vettel : "On est loin de toucher le fond"

Où est passé le Sebastian Vettel dominateur de ces dernières années et de la deuxième partie de saison 2013 ? Derrière le changement de réglementation et l'avènement de Mercedes cette année, la souffrance du quadruple Champion du Monde est réelle

Où est passé le Sebastian Vettel dominateur de ces dernières années et de la deuxième partie de saison 2013 ? Derrière le changement de réglementation et l'avènement de Mercedes cette année, la souffrance du quadruple Champion du Monde est réelle. Affecté par de nombreux problèmes de fiabilité, il doit en plus composer avec un nouveau coéquipier qui a eu plus de réussite sur ce plan, tout en saisissant chaque opportunité de victoire, au Canada comme en Hongrie.

Pour autant, Vettel ne pense pas avoir changé, ni dans son approche du sport, ni dans sa vision de la F1. Surtout, il pense qu'évoquer une très mauvaise passe est tout simplement exagéré.

"Je ne vois pas de changements chez moi depuis que je suis arrivé en Formule 1", affirme-t-il sur le site officiel de la Formule 1. "C'est vrai, je n'ai pas gagné de course cette saison jusqu'à présent, et je suis le premier à chercher des réponses, mais parler de temps difficiles est un peu exagéré. Nous sommes encore deuxièmes au championnat constructeurs et on est loin de toucher le fond."

A regret,

comme ce fut le cas dans les comparaisons effectuées sur le plan comptable entre lui et Ricciardo

, le pilote allemand croit que les jugements trop tranchés sont hâtifs et loin de la réalité de sa situation.

"Ce qui est important, c'est d'avoir le sentiment de toujours faire des progrès, et c'est sans aucun doute le cas", poursuit-il. "De l'extérieur, les gens ont tendance à voir les choses comme si c'était tout ou rien, tout blanc ou tout noir, mais il y a beaucoup de nuances en course et si l'on tire le meilleur de soi-même, de la voiture et de l'équipe, cela peut apporter beaucoup de satisfaction. Mais bien sûr, je n'ai pas d'illusions sur le fait que rien n'est meilleur que le goût du champagne sur le podium !"

Très (trop) souvent touché par des problèmes avec l'unité de puissance Renault sur la RB10, Vettel a certainement rencontré tous les cas de figure possibles avec la partie logicielle de cette nouvelle technologie moteur. Il ne cache pas que l'expliquer aux fans est parfois compliqué.

"C'est la manière dont le sport a évolué. Evidemment, ce n'est pas si facile de communiquer ça aux fans. "Oh, j'ai abandonné à cause d'un problème logiciel. Nous devons réinitialiser la voiture!". Pour les fans, ce serait plus facile [à comprendre] si le moteur explose : on voit la fumée, c'est pour cela qu'on abandonne alors."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités