Vettel pénalisé sur la grille de départ à Bahreïn

Sebastian Vettel s'élancera depuis la dernière position sur la grille de départ du Grand Prix de Bahreïn.

Vettel pénalisé sur la grille de départ à Bahreïn

Éliminé dès la Q1 samedi lors de la séance de qualifications du Grand Prix de Bahreïn, Sebastian Vettel aura connu toutes les mésaventures possibles. Alors qu'il aurait dû s'élancer 18e sur la grille de départ tout à l'heure en course (départ à 17h, heure française), c'est finalement depuis la dernière position qu'il partira. Le quadruple Champion du monde, dont la deuxième tentative avait été perturbée par un drapeau jaune provoqué par Carlos Sainz, a lui-même été pénalisé par les commissaires pour ne pas avoir respecté un autre drapeau jaune.

Lire aussi :

Convoqué ce matin par les commissaires du Grand Prix de Bahreïn, Vettel s'est expliqué tandis que les éléments vidéo, radio, GPS et télémétriques ont été passés en revue. Les commissaires ont conclu que le pilote n'avait pas respecté le double drapeau jaune déployé au niveau du virage 1 en fin de Q1, où Nikita Mazepin était parti en tête-à-queue.

Nikita Mazepin, Haas VF-21, fait un tête à queue en Q1

Lors de cet incident, Valtteri Bottas, Sebastian Vettel, Sergio Pérez et George Russell ont été les premiers à arriver derrière Mazepin. Tous ont suffisamment ralenti, à l'exception du pilote Aston Martin, qui n'a pas abandonné son tour. "Il a expliqué aux commissaires qu'il avait vu de la fumée devant lui, mais qu'il ne savait pas si c'était un blocage de roue ou une voiture arrêtée jusqu'à ce qu'il se rapproche de la voiture et que la fumée se dissipe", indique le rapport de la FIA. "Les commissaires ont observé qu'il avait déjà passé le panneau lumineux en arrivant à cet endroit, et que les commissaires n'avaient pas réagi en agitant un drapeau jaune."

Malgré ces circonstances atténuantes, les commissaires ont rappelé que Vettel avait "reçu l'avertissement sur son volant et que l'équipe pouvait voir que le secteur était placé sous double drapeau jaune, et aurait pu prévenir le pilote comme les autres l'ont fait".

Les commissaires ont donc conclu que Vettel et Aston Martin étaient responsables de cette situation, infligeant une pénalité de cinq places sur la grille de départ au pilote allemand. Cette sanction est assortie de trois points de pénalité sur sa licence, qui n'en comptait plus aucun avant cette infraction.

partages
commentaires
Ces écuries qui souffrent des nouvelles règles techniques

Article précédent

Ces écuries qui souffrent des nouvelles règles techniques

Article suivant

Stratégie - Les données avant la course du GP de Bahreïn 2021

Stratégie - Les données avant la course du GP de Bahreïn 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Qualifs
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Aston Martin Racing
Auteur Basile Davoine