Vettel devrait éviter une pénalité au GP du Japon

Après son accrochage avec Lance Stroll, Sebastian Vettel devrait éviter une pénalité de cinq places sur la grille de départ du Grand Prix du Japon, après analyse de sa boîte de vitesses par la Scuderia Ferrari.

L'incident, survenu dans le tour de décélération après le Grand Prix de Malaisie, avait vu un contact assez violent entre les monoplaces de l'Allemand et du Canadien, abîmant copieusement la SF70H et laissant craindre pour l'intégrité de sa boîte de vitesses, au vu des dégâts sur le train arrière.

Les boîtes doivent disputer au moins six Grands Prix consécutivement avant d'être remplacées, sans quoi la voiture concernée s'expose alors à une pénalité de cinq places sur la grille de la course suivant son changement, sauf en cas d'abandon légitime qui ouvre alors droit au changement sans attendre six courses.

Mais cela ne semble pas être le cas pour Vettel puisque suite à des analyses pratiquées à Maranello après rapatriement par avion, des sources affirment que la Scuderia a conclu que la boîte n'avait pas souffert de cet accident et était opérationnelle.

A priori, elle ne sera donc montée que samedi matin, avant la dernière séance d'essais libres du Grand Prix du Japon, ce qui donnera à la firme italienne assez de temps pour confirmer que tout fonctionne correctement avant les qualifications et la changer si besoin.

Évoquée un temps, la piste d'une exemption de toute pénalité de la part des instances au nom de la force majeure, au vu des circonstances particulières de l'accrochage avec Stroll, ne semblait pas réaliste.

Avec Robert Chinchero et Jonathan Noble

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel , Lance Stroll
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités
Tags boite de vitesses, sepang, suzuka