Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Vettel a "adoré" et retrouve la pole près d'un an plus tard !

partages
commentaires
Vettel a "adoré" et retrouve la pole près d'un an plus tard !
Par :
8 juin 2019 à 19:56

Auteur de la pole position du Grand Prix du Canada, Sebastian Vettel n'a pas caché sa joie à Montréal, aussi bien dans sa radio qu'à sa descente de voiture. Mais le plus dur commence : il faudra confirmer en course.

"Enfin !" C'est probablement ce qu'a dû se dire Sebastian Vettel lorsqu'il a réalisé avoir décroché la pole position à Montréal, ce samedi. Auteur du tour le plus rapide en toute fin de Q3, battant au passage le record absolu du Circuit Gilles-Villeneuve, le quadruple Champion du monde s'est offert sa première pole depuis le Grand Prix d'Allemagne 2018, soit presque un an !

Alors que le début de saison de Ferrari a été particulièrement compliqué, cette fois la roue a tourné, sur un tracé favorisant la grosse puissance qu'emmène le moteur de la SF90. Devançant Lewis Hamilton de deux dixièmes, voici le pilote allemand en position favorable avant un Grand Prix qui n'a probablement pas fini de nous tenir en haleine. 

"Je suis plein d'adrénaline", n'a pas caché Vettel après la séance. "Les sensations dans la voiture, quand tout vient et que l'on sent le grip, que l'on peut y aller, c'était ça... un de ces tours-là. C'était vraiment, vraiment chouette, j'ai vraiment adoré. Je suis très heureux pour l'équipe. Les 17 derniers Grands Prix et les 17 derniers week-ends ont été plutôt rudes pour nous."

Le soulagement est évident, mais pourtant, Vettel et Ferrari ne sont qu'à la moitié du chemin. Car cette rapidité sur un tour va désormais devoir être concrétisée en course. Et lors des essais libres, le travail sur les longs relais s'est avéré plutôt difficile. "C'était affreux !" lâche même Vettel à ce sujet. "Aujourd'hui, la voiture était bien meilleure, donc nous comptons là-dessus pour demain, ainsi que sur le fait d'éviter les pneus tendres en course, car nous avons réussi à nous qualifier en mediums [en Q2]. C'est une bonne journée, la voiture était bonne et nous pouvons compter sur elle pour la course. Les autres seront très rapides sur la distance complète de course, mais nous tenterons tout."

La première tâche pour Vettel dimanche sera de résister à Lewis Hamilton, leader du championnat qui s'élancera à ses côtés. La seconde, peut-être plus ardue quand on connaît la situation récente, sera de gérer le niveau de performance de sa monoplace à travers l'exploitation pneumatique. 

"Nous sommes très heureux, tout le week-end, nous avons affiché une bonne forme", admet au micro de Sky Sports Mattia Binotto, directeur de Ferrari. "C'est aussi une surprise positive pour nous. Quand on a des moments difficiles comme nous en ce moment, c'est un boost, un sentiment positif, et maintenant nous nous concentrons sur la course. Je pense que ce sera une course longue pour tout le monde. L'équilibre de l'auto sera un point clé et la piste va évoluer, ce sera pareil pour tout le monde. Je pense que ce sera une longue course pendant laquelle il faudra rester concentrés."

Sebastian Vettel, Ferrari SF90

 

Article suivant
Hamilton "pas déçu", Wolff "très inquiet" côté moteur

Article précédent

Hamilton "pas déçu", Wolff "très inquiet" côté moteur

Article suivant

Photos - Un samedi de qualifications à Montréal

Photos - Un samedi de qualifications à Montréal
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Catégorie Qualifications
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Basile Davoine