Vettel : "Poursuivre sur cette lancée" avec Aston Martin

En net regain de forme, Sebastian Vettel espère que sa deuxième place décrochée à Bakou aidera Aston Martin à repartir de l'avant après des débuts difficiles en 2021.

Vettel : "Poursuivre sur cette lancée" avec Aston Martin

Recrue vedette de la nouvelle entité Aston Martin l'hiver dernier, Sebastian Vettel a connu un début de saison compliqué, n'inscrivant pas le moindre point lors des quatre premiers Grands Prix. C'est à Monaco que le quadruple Champion du monde a trouvé la clé, terminant cinquième, avant de faire mieux que confirmer lors d'un Grand Prix d'Azerbaïdjan animé. Parti 11e sur la grille à Bakou, Vettel est remonté jusqu'au deuxième rang après un premier long relais en pneus tendres puis des joutes qui ont tourné à son avantage face à Charles Leclerc et Pierre Gasly. Les mésaventures de Max Verstappen et Lewis Hamilton ont fait le reste.

Malgré des essais libres et des qualifications encourageantes lors de son week-end azéri, le pilote allemand admet qu'il n'aurait jamais imaginé signer un podium. "Franchement, je n'avais pas beaucoup d'attentes", a-t-il reconnu. "Je savais que tout le week-end s'était bien passé, et donc que nous pouvions marquer des points, mais je ne m'attendais certainement pas à terminer deuxième. La course a été très solide. Je suis naturellement heureux de cette deuxième place, heureux pour l'équipe, c'est génial pour nous. Nous avons connu un début de saison très difficile. Nous en attendions plus après la très grosse année de l'équipe l'an dernier."

Lire aussi :

En effet, sous le nom de Racing Point en 2020, l'écurie de Silverstone luttait très régulièrement à l'avant du milieu de grille, parvenant même à décrocher une victoire au Grand Prix de Sakhir avec Sergio Pérez. Les changements réglementaires touchant l'aéro des monoplaces sont toutefois passés par là et n'ont pas épargné l'équipe britannique, qui en a souffert plus que d'autres.

Le podium surprise de Bakou apportera-t-il un nouveau souffle à Aston Martin ? C'est ce que souhaite Vettel qui, tout en relativisant la réalité de la hiérarchie, estime que ce moment à part pourrait lancer un cercle vertueux.

"C'est toujours sympa, quand on rejoint une nouvelle équipe, d'obtenir de bons résultats ensemble", a-t-il insisté. "Le jeudi [à Bakou] j'ai dit que j'étais là [en F1] pour gagner, et j'ai aimé la course car j'étais de plus en plus proche des positions que j'apprécie. Bien sûr, quand j'étais quatrième je savais que c'étaient de bons points pour l'équipe comme pour moi, mais dès que j'étais parmi les trois premiers, je me suis vraiment dit que nous pourrions avoir notre mot à dire si quelque chose se passait."

"Je me suis senti à l'aise tout le week-end dans la voiture, ce qui n'est pas une mauvaise chose, donc j'espère que nous pourrons poursuivre sur cette lancée lors des prochains Grands Prix. En France ce sera un circuit normal, alors nous verrons où nous nous situerons, mais j'espère que nous pourrons nous battre un peu plus régulièrement pour des points."

partages
commentaires
Sensible au vent, Williams a modifié ses bargeboards
Article précédent

Sensible au vent, Williams a modifié ses bargeboards

Article suivant

Schumacher progresse grâce à son amitié avec Vettel

Schumacher progresse grâce à son amitié avec Vettel
Charger les commentaires