Vettel : Red Bull ne doit pas imposer de consigne à Pérez

Pour Sebastian Vettel, Red Bull ne devrait pas imposer de consigne à Sergio Pérez si ce dernier est en position de remporter le Grand Prix de Mexico.

Vettel : Red Bull ne doit pas imposer de consigne à Pérez

Sergio Pérez va sans doute disposer de ce qui est sa meilleure opportunité en carrière de remporter sa course à domicile lors du Grand Prix de Mexico ce week-end. Il l'abordera en effet au volant d'une Red Bull RB16B considérée comme favorite avant le début des hostilités ce vendredi.

Dans ce contexte, mais aussi celui de la lutte serrée que se livrent Max Verstappen et Lewis Hamilton au championnat pilotes, la question se pose de savoir ce qui pourrait se passer si jamais Pérez se retrouvait en position de l'emporter juste devant son équipier et leader du championnat ce dimanche. Dans la plupart des cas, la réponse paraîtrait simple mais au Mexique, ce cas d'école prend évidemment une toute autre dimension.

Si Pérez a déjà dit que toute l'équipe souhaitait sa victoire à Mexico, bien que la question n'ait pas encore été abordée en interne, d'autres voix se sont fait entendre sur cet épineux sujet. Daniel Ricciardo a déjà déclaré qu'il n'abandonnerait sans doute jamais la victoire à domicile, même dans un tel cas de figure. Son ancien équipier chez Red Bull Racing, Sebastian Vettel, juge que si l'utilisation de consignes est compréhensible, ce ne serait pas la bonne chose à faire.

"Je ne suis pas un fan des consignes d'équipe", a déclaré le pilote Aston Martin Racing. "Il y a deux types de consignes d'équipe différents : il y a la consigne d'équipe où vous cédez la position et vous la récupérez [plus tard] dans la même course, si vous êtes sur des stratégies différentes. Et puis il y a évidemment la consigne où l'un doit clairement s'écarter du chemin pour que l'autre marque plus de points."

"Même si la situation [de Red Bull au GP de Mexico 2021] est très facile à expliquer d'un point de vue logique, je pense quand même que c'est une mauvaise chose et je serai en faveur de ne plus jamais avoir de consignes d'équipe. Je crois que c'est juste que personne n'aime ça."

"Si Checo est en tête, alors Checo doit rester en tête. Et s'il n'est pas en tête, il doit pouvoir être dépassé par n'importe qui, que ce soit une Mercedes ou une Red Bull. Même chose si ça ne se passe pas comme ça et qu'il doit laisser passer Max. Valtteri [Bottas] a été dans cette position, et ce n'est pas bien."

Lire aussi :
partages
commentaires
Alonso : Pas de frustration, simplement la volonté de courses "justes"
Article précédent

Alonso : Pas de frustration, simplement la volonté de courses "justes"

Article suivant

Verstappen ne change pas d'approche face à Hamilton malgré l'écart

Verstappen ne change pas d'approche face à Hamilton malgré l'écart
Charger les commentaires